JOINDRE L’UTI­LI­TAIRE À L’AGRÉABLE

Technikart - - PREMIUM -

LE GROUPE PSA LANCE EN MÊME TEMPS DEUX LU­DOS­PACES : LE PEU­GEOT RIF­TER ET LE CI­TROËN BER­LIN­GO. L'OC­CA­SION D'AL­LER IN­TER­VIE­WER NI­CO­LAS JU­DENNE, CHEF DE PRO­JET DES VÉ­HI­CULES UTI­LI­TAIRE AU SEIN DU GROUPE SUR CES DEUX NOU­VEAU­TÉS.

Vous lan­cez deux lu­dos­paces en même temps. Quelle est la dif­fé­rence entre les deux ?

Ni­co­las Ju­denne : Ils visent des clients com­plè­te­ment dis­tinctes. On a au­jourd’hui des marques qui ont des iden­ti­tés fortes et très dif­fé­rentes, ce qui n’a pas tou­jours était le cas. Ce qui donne des axes de tra­vail op­po­sés.

C’est-à-dire ?

Peu­geot se veut le meilleur gé­né­ra­liste haut de gamme. Chez Ci­troën, on est dans le bien-être et le feel-good. Ils ne mettent pas les mêmes va­leurs en avant.

Le Ber­lin­go est quand même la ré­fé­rence sur cette gamme de vé­hi­cules ?

Le Ber­lin­go c’est l’ADN du lu­dos­pace, c’est la dé­fi­ni­tion même du seg­ment si on doit le dé­crire dans le pas­sé et aus­si dans le fu­tur, on met en avant un Ber­lin­go.

Et d’un point de vue sty­lis­tique ?

À l’ex­té­rieur, le Peu­geot Rif­ter est plu­tôt re­haus­sé avec un es­prit ba­rou­deur, des pneus plus grands et une garde au sol plus haute. On s’ins­pire de l’uni­vers des SUV. Chez Ci­troën, on est sur des lignes plus rondes, plus douces.

Plus consen­suelle ?

Pas vrai­ment car il est cli­vant par ses cou­leurs par son look un peu fu­tu­riste, tout dans la ron­deur moins dans l’agres­si­vi­té. Le Ber­lin­go cor­res­pond à des clients qui sont au coeur des lu­dos­paces

Et à l’in­té­rieur ?

À l’in­té­rieur il y deux cock­pits dif­fé­rents, sur le Rif­ter le i-Cock­pit® avec son pe­tit vo­lant, son com­bi­né en par­tie haute et son écran tac­tile de 8 pouces qui est orien­té vers le conduc­teur. Sur le Ber­lin­go on a une lo­gique com­plè­te­ment dif­fé­rente avec quelle chose de beau­coup plus ou­vert, un com­bi­né en po­si­tion nor­male mais avec une vi­sion tête haute en cou­leur dans l’es­prit de fa­ci­li­ter la conduite et un en­vi­ron­ne­ment au­tour du conduc­teur plus ou­vert vers les pas­sa­gers pour fa­ci­li­ter la cir­cu­la­tion entre les gens.

Plus des­ti­né à la cam­pagne qu’à la ville ?

On a des clients dans les deux cas, des ru­raux qui l’uti­lisent pour son es­pace et d’autres très ur­bains qui bé­né­fi­cient de la na­vi­ga­bi­li­té, de la po­si­tion haute de la conduite avec un rayon de bra­quage ex­cellent. Ce sont des vé­hi­cules très ma­niables et les portes la­té­rales cou­lis­santes fa­ci­litent le char­ge­ment.

Le­quel choi­si­riez-vous ?

Est-ce que l’on peut choi­sir entre ses en­fants.

SERGE ADAM

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.