La science mo­bi­lise, des mil­liers de mar­cheurs dé­filent

Tendance Ouest Caen - - FRANCE MONDE -

Dans plu­sieurs villes de France, sa­me­di 8 sep­tembre, quelque cent mille “mar­cheurs pour le cli­mat” ont ré­pon­du à l’ap­pel de 700 scien­ti­fiques fran­çais. Lan­cé le même jour par voie de presse, cet ap­pel ré­clame “des chan­ge­ments im­mé­diats et des en­ga­ge­ments de court terme.” L’aver­tis­se­ment des scien­ti­fiques est clair et sans ap­pel : “Nous sommes d’ores et dé­jà plei­ne­ment en­trés dans le fu­tur cli­ma­tique…”

Non moins rude est leur constat : les grandes confé­rences in­ter­na­tio­nales ne dé­bouchent sur au­cun en­ga­ge­ment te­nu. Les dis­cours des mi­nistres non plus. Que fau­drait-il alors faire ? Les 700 scien­ti­fiques fran­çais le rap­pellent une fois de plus : di­mi­nuer la consom­ma­tion d’éner­gie, re­cou­rir à des éner­gies dé­car­bo­nées, mieux iso­ler les bâ­ti­ments, re­pen­ser la mo­bi­li­té en évi­tant des mo­teurs ther­miques, etc. Mais di­mi­nuer la consom­ma­tion d’éner­gie sup­po­se­rait un ef­fort col­lec­tif : donc une prise de conscience plus concrète, non seule­ment de la part des di­ri­geants mais de la part des ci­toyens dans tous les pays dé­ve­lop­pés et émer­gents. On en est en­core loin…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.