Vive les or­ties !

Fer­ti­li­sante, sti­mu­lante, in­sec­ti­fuge, in­sec­ti­cide, fon­gi­cide… tout est bon dans l’or­tie.

Tendance Ouest Caen - - JARDINAGE -

Qu’elle soit grande ou pe­tite, l’or­tie a des ca­pa­ci­tés d’adap­ta­tion ab­so­lu­ment éton­nantes. On peut en voir dans des dé­combres, sur un tas de fu­mier, dans les champs, les bois, les fos­sés… Bref, on peut la ren­con­trer un peu par­tout quel que soit le type de sols. Ce­pen­dant, elle ap­pré­cie les sols bien drai­nés et neutres (ph 6-8) ou les sols frais, pro­fonds, riches en ma­tière or­ga­nique peu évo­luée, ou les sols riches en fer. La grande or­tie n’aime pas le tra­vail du sol ré­pé­té qui ex­pose ses rhi­zomes au des­sè­che­ment par le so­leil.

Sa­chez dé­ve­lop­per ses pro­prié­tés

L’or­tie est une plante bio-in­di­ca­trice : sa pré­sence in­dique un sol basique avec une te­neur ex­ces­sive en azote et riche en phos­phore ou pol­lué par des oxydes. Elle est à in­tro­duire dans l’as­so­le­ment pour pié­ger les ni­trates et li­mi­ter la pol­lu­tion des eaux. Une autre pro­prié­té moins connue de l’or­tie est celle de contri­buer à la bio­di­ver­si­té de la faune des jar­dins en abri­tant et nour­ris­sant de nom­breuses es­pèces de pa­pillons ou de pu­naises…

Ses usages sont mul­tiples

En de­hors de ses usages ali­men­taire, mé­di­ci­nal ou cos­mé­tique, l’or­tie pos­sède de mul­tiples pro­prié­tés dans le jar­din :

- ac­tion sti­mu­lante pour les plantes en pul­vé­ri­sa­tion d’ex­trait fer­men­té à 5% ou en ar­ro­sage 10% - ac­tion ré­pul­sive pour les in­sectes ( pu­ce­rons, aca­riens, car­po­capses) en pul­vé­ri­sa­tion du pro­duit pur après ma­cé­ra­tion à froid pen­dant 12 heures d’un kg d’or­ties fraîches dans 10 litres d’eau de pluie. - ac­tion in­sec­ti­cide par uti­li­sa­tion d’in­fu­sion re­froi­die de feuilles et de ra­cines ha­chées ( 330 g/ 10 litres) di­luée à 10% contre les arai­gnées rouges ou jaunes et les pu­ce­rons. - ac­tion fon­gi­cide par l’uti- li­sa­tion de pu­rin ou de dé­coc­tion de ra­cines ( 100g de ra­cines pour 10 litres d’eau après trem­page de 24 heures et bouillie pen­dant 30 mi­nutes à feux doux) pour lut­ter contre les pour­ri­tures grises ( bo­try­tis). Le mé­lange de dé­coc­tion de ra­cines et d’ex­trait de su­reau fer­men­té di­lué à 10 % est ef­fi­cace contre l’Oï­dium sur le pom­mier, poi­rier et autres frui­tiers. - ac­tion fer­ti­li­sante par l’ap­port d’or­ties fraîches dans les trous de plan­ta­tion ou en sur­face quelques jours après la le­vée des se­mis pro­voque un ef­fet star­ter. Le pu­rin d’or­tie est un bon fer­ti­li­sant en ar­ro­sage des plantes ou pul­vé­ri­sa­tion sur le feuillage et de pra­li­nage des ra­cines. - ac­tion d’ac­ti­va­tion de la vie mi­cro­bienne du com­post et des sols.

L’or­tie broyée ou en pu­rin sti­mule la mul­ti­pli­ca­tion des bac­té­ries dans leur ac­ti­vi­té de dé­com­po­seurs de ma­tière or­ga­nique et d’amé­lio­ra­tion de la bio­dis­po­ni­bi­li­té des élé­ments mi­né­raux.

Au jar­din bio, l’or­tie est vrai­ment « toute bonne » pour soi­gner vos plantes grâce à ses pro­prié­tés in­sec­ti­cide, fon­gi­cide, fer­ti­li­sante ou sti­mu­lante.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.