Maxime Beaus­sire à l’heure es­pa­gnole

Tendance Ouest Caen - - NEWS -

Le sport ré­serve par­fois son lot de sur­prises, celle qui va concer­ner Maxime Beaus­sire, ce sa­me­di soir 29 sep­tembre en Es­pagne, en est une de taille.

En pré­pa­ra­tion pour son com­bat pré­vu le 3 no­vembre à Alen­çon (Orne), le boxeur man­chois s’est vu pro­po­ser, grâce au for­fait du te­nant fran­çais Za­ka­ria At­tou, un pre­mier ac­ces­sit po­ten­tiel à son Graal qu’est la Cein­ture EBU, équi­va­lente en boxe, de la Ligue des Cham­pions de foot­ball, en dé­pla­ce­ment sur les terres de l’Ibé­rique Ser­gio Gar­cia, 25 ans, 27 com­bats tous ga­gnés. “Mon pro­mo­teur Da­vide Ni­co­tra a fait va­loir mes droits et après ré­flexion avec mon en­traî­neur Frank Ni­co­tra et mon pré­pa­ra­teur phy­sique Florent Roul­leau, j’ai ac­cep­té ce cham­pion­nat d’Eu­rope. C’est une op­por­tu­ni­té à sai­sir”, a dé­cla­ré Maxime Beaus­sire mal­gré un dé­lai de seule­ment 10 pe­tits jours entre la pro­po­si­tion et le com­bat. Qu’im­porte pour le Team Beaus­sire, l’oc­ca­sion est belle dans les deux cas. Soit le pu­gi­liste na­tif de Saint-Lô réa­lise l’ex­ploit et s’em­pare de la cein­ture conti­nen­tale la plus pres­ti­gieuse - pas­se­port pour le ni­veau mon­dial -, soit il s’in­cline en ap­pre­nant en vue de l’ave­nir. “Je n’y vais pas pour faire de la fi­gu­ra­tion”, a confié Maxime Beaus­sire avant de s’en­vo­ler pour la pé­nin­sule ibé­rique, à seule­ment quelques pe­tits jours de ses 27 ans.

Maxime Beaus­sire de­vra faire preuve d’une dé­ter­mi­na­tion et d’une tech­nique sans faille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.