Conver­sa­tion avec Laurent Ge­nes­lay et Ras­mus Mi­chau, fon­da­teurs de The Bu­reau.

— in­ter­view parThe So­cia­lite Fa­mi­ly, pho­to Phi­lippe Bian­cot­to.

The Journal - - Front Page -

The Jour­nal : Comment vous est ve­nue l’idée de The Bu­reau ?

Ras­mus : Ayant pas­sé 10 ans à dé­ve­lop­per les so­cié­tés que j’ai eu la chance de fon­der, l’as­pect im­mo­bi­lier était tou­jours un pro­blème. Aus­si, en tant que en­tre­pre­neur, je me suis sou­vent sen­ti seul face aux pro­blèmes du quo­ti­dien et n’ai ja­mais eu le temps de mettre en place tous les ser­vices aux­quels on peut être ha­bi­tué dans une grosse so­cié­té.

En voya­geant, j’ai dé­cou­vert des pro­jets comme NeueHouse à New York ou Pa­ra­mount à Syd­ney. En plus de pro­po­ser des ser­vices de centre d’af­faires, ces lieux y ajou­taient aus­si l’es­prit com­mu­nau­taire des co-wor­kings, une pro­gram­ma­tion d’in­ter­ve­nants très in­té­res­sants et sur­tout, étaient des es­paces très beaux avec une grande im­por­tance ac­cor­dée au de­si­gn.

C’est en dé­jeu­nant avec Laurent en juillet 2015 qu’on s’est dit qu’il fal­lait un en­droit de cette en­ver­gure à Pa­ris.

The Jour­nal : Comment vous vous connais­sez ?

Laurent : Ras­mus et moi sommes amis de­puis 10 ans lorsque nous étions co­lo­ca­taires dans une grande mai­son où on ha­bi­tait à 5 co­pains. Une co­lo­ca­tion plu­tôt haute en cou­leurs d’où se dé­ga­geait un vrai es­prit com­mu­nau­taire et où nos amis pre­naient plai­sir à se re­trou­ver. On a sou­hai­té re­créer cet es­prit, mais avec une di­men­sion bien plus pro­fes­sion­nelle.

Avec ma femme Constance, on est pas­sion­né de dé­co­ra­tion. Dé­ve­lop­per ce pro­jet et pou­voir dis­cu­ter avec elle des idées d’amé­na­ge­ment est vrai­ment pas­sion­nant.

The Jour­nal : Quel était votre par­cours avant de mon­ter ce pro­jet ?

Laurent : J’ai tra­vaillé pen­dant 16 ans en salle de mar­ché à Pa­ris, Londres ou New york en tant que tra­der. Je suis di­plô­mé de Dau­phine et de l’ESCP, j’ai aus­si don­né des cours de fi­nance à l’ESCP. Après tant d’an­nées à jon­gler avec les chiffres, être dans le concret fait beau­coup de bien.

Ras­mus : 10 ans d’en­tre­pre­neu­riat dans l’évé­ne­men­tiel et dans les start-ups, j’ai aus­si pas­sé du temps à faire du mar­ke­ting chez l’Oréal et du con­seil en stra­té­gie chez Booz & Co. En plus de The Bu­reau, je suis ac­tuel­le­ment Pro­fes­seur As­so­cié à Sciences Po, dont je suis di­plô­mé, ain­si que de l’INSEAD.

The Jour­nal : Quelle am­bi­tion pour The Bu­reau ?

Laurent : En faire le plus beau co-wor­king du Monde !

Ras­mus : En faire un des lieux qui par­ti­cipent au rayon­ne­ment de Pa­ris !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.