Re­vente des ca­deaux de Noël : un vrai bu­si­ness

CONSOM­MA­TION. Un livre sur les dol­mens que vous ne li­rez ja­mais, une pou­pée que votre fille a dé­jà… Il ar­rive que les ca­deaux re­çus ne plaisent pas. Il est pos­sible de leur of­frir une se­conde vie en se fai­sant un peu d’ar­gent au pas­sage.

Toutes les Nouvelles (Rambouillet / Chevreuse) - - L’actu Du Département -

Se­lon le site de re­vente ebay, un Fran­çais sur dix en­vi­sa­ge­rait de re­vendre au moins un ca­deau non dé­si­ré lors des fêtes de Noël. Plus de la moi­tié (53%) en­vi­sage de le faire en jan­vier et 10% l’ont fait entre le 24 dé­cembre au soir et le 26 dé­cembre. Les hommes ont plu­tôt ten­dance à se ra­che­ter un ca­deau qui leur plaît (46% contre 39% des femmes), ces der­nières pensent da­van­tage à épar­gner ce re­ve­nu (37% contre 27% des hommes). Un phé­no­mène éga­le­ment consta­té chez les jeunes, avec une va­ria­tion se­lon l’âge : alors que plus de la moi­tié des 16-24 ans (52%) qui re­vend son / ses ca­deau(x) a l’in­ten­tion de s’en of­frir de nou­veaux, les 25-34 ans, eux, vont pré­fé­rer gar­der l’ar­gent de la re­vente (54%).

« En règle gé­né­rale, les ache­teurs de ca­deaux re­ven­dus se­ront in­té­res­sés par des ob­jets neufs pro­po­sés à - 15/20% de leur va­leur d’ori­gine. La mise en vente des ca­deaux sur ebay pré­sente un avan­tage à l’échange en ma­ga­sin, sur­tout si l’on sou­haite vendre son ca­deau pour ache­ter un ar­ticle d’un tout autre uni­vers » , pré­ci­set-on chez ebay France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.