Ram­bouillet Ter­ri­toires Trois can­di­dats à la pré­si­dence

Face à Marc Ro­bert, suc­ces­seur dé­si­gné de Jean-fré­dé­ric Pois­son à la tête de Ram­bouillet Ter­ri­toires, Jean-luc Tro­ti­gnon et Da­vid Ju­tier se­ront eux aus­si can­di­dats.

Toutes les Nouvelles (Rambouillet / Chevreuse) - - La Une - Flo­rence Che­va­lier

JEAN-LUC TRO­TI­GNON, CONSEILLER MU­NI­CI­PAL D’OP­PO­SI­TION

« À une di­zaine de jours du scru­tin, re­fu­sant de me ré­si­gner à ce manque de trans­pa­rence et de fran­chise dans la fa­çon de re­pré­sen­ter dé­mo­cra­ti­que­ment nos conci­toyens, j’ai pris la dé­ci­sion de pro­po­ser ma propre can­di

da­ture » , a in­di­qué ven­dre­di Jean-luc Tro­ti­gnon. Il brigue le poste de pré­sident de la nou­velle com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion Ram­bouillet Ter­ri­toires (CART).

Jean-fré­dé­ric Pois­son (Par­ti chré­tien dé­mo­crate) a, en ef­fet, an­non­cé avant Noël qu’il quit­tait l’ag­glo pour se consa­crer à son man­dat na­tio­nal de dé­pu­té. Il a an­non­cé par ailleurs la can­di­da­ture du maire de Ram­bouillet Marc Ro­bert (Les Ré­pu­bli­cains) à sa suc­ces­sion.

Le conseiller mu­ni­ci­pal d’op­po­si­tion à la mai­rie de Ram­bouillet pose sa can­di­da­ture en tant qu’ « in­dé­pen­dant n’ap­par­te­nant à au­cun par­ti po­li­tique » . En 2014, Jean-luc Tro­ti­gnon avait ren­du sa carte du par­ti so­cia­liste, avant de se pré­sen­ter un an plus tard dans la cam­pagne des dé­par­te­men­tales pour le mou­ve­ment Nous

Ci­toyens de Jean-ma­rie Ca­va­da. L’an­cien dé­lé­gué na­tio­nal d’an­ti­cor (contre la cor­rup­tion en po­li­tique) ne pos­sède pas d’autre man­dat élec­tif. « Je peux im­mé­dia­te­ment me rendre en­tiè­re­ment dis­po­nible au ser­vice de notre nou­velle com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion » , met-il ain­si en avant.

« Qui a be­soin d’une pis­cine olym­pique ? »

« Je pré­sente éga­le­ment l’avan­tage d’être un élu de l’in­con­tour­nable ville-centre, re­pré­sen­tant 33 % des ha­bi­tants de la com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion. Mais avec de mon cô­té le re­cul né­ces­saire à un meilleur équi­libre entre l’en­semble de nos 36 com­munes. Une vi­sion que m’a ap­por­tée la fonc­tion d’élu d’une mi­no­ri­té mu­ni­ci­pale construc­tive » , avance aus­si Jean-luc Tro­ti­gnon. Pour cet élu, le pro­jet le plus im­por­tant des trois pro­chaines an­nées doit être « d’or­ga­ni­ser la nou­velle in­ter­com­mu­na­li­té, en créant no­tam­ment une com­mis­sion consul­ta­tive des maires » . Jean-luc Tro­ti­gnon ai­me­rait en­fin re­voir cer­tains choix faits par Ram­bouillet Ter­ri­toires. « Qui ici a be­soin d’une pis­cine olym­pique ? A cette vo­lon­té de pres­tige, moi je pré­fère le quo­ti­dien des ha­bi­tants. Ils sont plus in­té­res­sés par l’état de leurs routes que par un pro­jet de voi­tures sans

chauf­feur. » Et pour­quoi pas ins­tal­ler le siège de Ram­bouillet Ter­ri­toires, non pas dans la ville centre, mais en pé­ri­phé­rie « dans une zone où ce­la nous

coû­te­rait moins cher ». Au­tant d’idées qu’il dé­fen­dra, via une lettre, au­près des 69 autres élus com­mu­nau­taires.

Jean-luc Tro­ti­gnon de­vrait écrire aux élus com­mu­nau­taires dans les pro­chains jours.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.