Une mi­cro­crèche ou­vri­ra au prin­temps

Dans le quar­tier de Saint-hu­bert, aux Es­sarts-le-roi, Mi­chèle Fon­tan a fait construire une mi­cro­crèche dans son jar­din. Une ini­tia­tive ori­gi­nale.

Toutes les Nouvelles (Rambouillet / Chevreuse) - - La Une - Flo­rence Che­va­lier

On connais­sait aux Es­sarts-le-roi les pro­jets Bim­by qui doivent fa­ci­li­ter la construc­tion dans un grand jar­din d’un deuxième lo­ge­ment, mais Mi­chèle Fon­tan est al­lée plus loin. Cette ha­bi­tante du hameau de Saint-hu­bert a im­plan­té dans son jar­din une mi­cro­crèche de 10 ber­ceaux.

« J’ai un grand jar­din que je vou­lais par­ta­ger. J’adore mes pe­tits-en­fants et je me suis dit pour­quoi pas créer une crèche de proxi­mi­té pour tous les pa­rents qui ha­bitent ici et prennent la RN10 pour

al­ler tra­vailler » , ra­conte la pé­tillante quin­qua­gé­naire.

Elle es­père ou­vrir son éta­blis­se­ment qui a re­çu le sou­tien de la Caf (pour 10 400 eu­ros), du Dé­par­te­ment (10 000 eu­ros à l’ou­ver­ture) et du Parc na­tu­rel ré­gio­nal (11 250 eu­ros) au prin­temps.

Les en­fants de 0 à 3 ans y se­ront ac­cueillis de 7h à 19h par une équipe de pro­fes­sion­nels que Mi­chèle Fon­tan doit en­core

re­cru­ter. « J’au­rai be­soin de cinq équi­va­lents temps plein, et une res­pon­sable à temps plein. Moi, je m’oc­cu­pe­rai de la comp­ta­bi­li­té et du mé­nage. Et pour­quoi pas de mo­ments lec­ture ou de mu­sique » , ex­plique cette an­cienne di­rec­trice fi­nan­cière qui a pro­fi­té d’un plan de dé­part pour réa­li­ser son rêve.

Une mai­son construite en un jour

Un rêve qui a pous­sé en une jour­née dans son jar­din, grâce à la so­cié­té Pri­mo­bois. Mi­chèle Fon­tan a, en ef­fet, op­té pour un bâ­ti­ment en bois. La mai­son de 90 m2 a été mon­tée en une seule jour­née fin no­vembre par six per­sonnes. « Par rap­port à une construc­tion tra­di­tion­nelle,

notre cliente a ga­gné 4 à 5

mois » , es­time Gil­bert Myotte, res­pon­sable com­mer­cial. « Et un

peu d’ar­gent » , avoue l’es­sar­toise qui a payé 210 000 eu­ros pour un bâ­ti­ment ré­pon­dant aux normes exi­geantes in­hé­rentes à son uti­li­sa­tion par de jeunes en­fants.

Le concept de cette mai­son éco­lo­gique a éga­le­ment tout de suite plu à Mi­chèle Fon­tan. « C’est une mai­son pas­sive qui ne de­vrait pas consom­mer plus de 15 eu­ros de chauf­fage par mois. Sans comp­ter qu’elle se ma­rie très bien avec la fo­rêt alen­tour. »

Mi­chèle Fon­tan es­père ou­vrir sa mi­cro­crèche fin avril, dé­but mai.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.