Le conseil du ca­viste

Toutes les Nouvelles (Rambouillet / Chevreuse) - - L’actu Du Département -

Julien Do­rard, in­gé­nieur agro­nome et oe­no­logue

Avec la ga­lette…e… il nn’yy a pas que le cidre !

Le vi­gnoble de Gaillac se si­tue dans le Sud-ouest, sur les deux rives du Tarn entre Al­bi et SaintSul­pice. Sur les ter­roirs ar­gi­lo­cal­caires, on pro­duit à par­tir du Mau­zac des vins ef­fer­ves­cents grâce à une mé­thode qui fut sans doute la pre­mière uti­li­sée pour faire des bulles !

Pro­duite avec les moyens du bord, la mé­thode gailla­coise (dont la prise de mousse se fait sans ad­jonc­tion de sucre, uni­que­ment à par­tir du sucre du rai­sin) est dé­li­cate. Il faut un rai­sin pas trop acide, apte à une ré­colte pré­coce. La fer­men­ta­tion al­coo­lique doit être sui­vie avec pré­ci­sion, stop­pée au bon mo­ment par le froid pour conser­ver suf­fi­sam­ment de sucres. Le vin est en­suite dé­bar­ras­sé de ses bourbes gros­sières et d’une par­tie de ses le­vures, puis mis en bou­teille.

Le sucre et les le­vures ain­si em­pri­son­nés pro­voquent une se­conde fer­men­ta­tion. Le gaz ne peut s’échap­per, la pres­sion monte et… la bulle ap­pa­raît !

Au Do­maine Lau­ba­rel, pe­tite pro­prié­té de 6 ha, on pro­duit grâce à un sa­voir-faire et une ex­po­si­tion ex­cep­tion­nelle,xcep­tion­nelle, des Mau­zac d’unee pu­re­té par­faite pour les grand­sds vins. Lu­cas, jeune vi­gne­ron adep­tepte de l’agri­cul­ture rai­son­née, tra­vaillea­vaille les sols de ma­nière mé­ca­nique,ca­nique, ef­fec­tue tous les tra­vauxux en vert et ven-ven­dange à la mai­nin ses rai­sins, tôt le matin pour gar­de­rar­der leur fraî­cheur.

La robe dee son Mau­zac est jaune aux re­flets­lets verts, le nez est fin et élé­gant,égant, mar­qué par des no­teses frui­tées de pomme et dee poire ca­rac-ca­rac­té­ris­tique du cé­page.cé­page. La bouche est frui­tée,rui­tée, aci-aci­du­lée, les bul­le­sulles sont fines. On trou­ve­rouve un bel équi­libre où la fraî-fraî­cheur aro­ma­ti­queique de la pomme s’ac­cor­deorde avec la su­cro­si­té, don­nant du cro­quant au vin.

Ce Mau­zacc peut se consom­mer seuleul à l’apé-l’apé­ri­tif, tout au lon­gong d’un re­pas ou en­core avec une bonne ga­lette des rois. A ser­vir très frais (8°C à 10°C).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.