Elle laisse son chien mou­rir de faim et de soif

Toutes les Nouvelles (Rambouillet / Chevreuse) - - La Une - R.V.

« On au­rait dit un bal­lon de foot dé­gon­flé. Il était

vi­dé, des­sé­ché. » L’image res­te­ra en­core long­temps gra­vée dans la mé­moire des gen­darmes qui ont fait cette ma­cabre dé­cou­verte. Le ca­davre de Wax, un briard au poil noir aban­don­né par sa maî­tresse, a été trou­vé en fin de se­maine der­nière dans un ap­par­te­ment de l’al­lée de la Vierge à Houdan. Il est mort de faim et de soif. « Un tau­dis »

Au dé­part, les mi­li­taires ont été con­tac­tés par un ré­sident de l’im­meuble, in­quiet de ne plus voir sa voi­sine dont la porte de l’ap­par­te­ment était en­trou­verte. Ils se rendent sur place ven­dre­di ma­tin. Pas de réponse. Ils mettent alors les pieds dans ce T3, un vé­ri­table « tau­dis ». L’en­droit est em­preint d’une odeur « pes­ti­len­tielle ». Pour cause, le sol est jon­ché d’ex­cré­ments. Dans chaque pièce : tout est sens des­sus des­sous. Le ca­na­pé est dé­chi­que­té. Les toi­lettes sont bou­chées par la sa­le­té. Dans le sa­lon, deux bacs à li­tière dé­bordent. « Ce qui laisse pen­ser qu’elle avait aus­si des chats qui se se­raient en­fuis », pré­cise une source proche de l’af­faire. Le chien gi­sait dans la cui­sine, ap­puyée contre un mur, en­tou­ré d’ex­cré­ments et de ses ga­melles vides. La porte de la pièce était fer­mée à l’ar­ri­vée des gen­darmes. Wax n’avait plus que la peau sur les os. « Un voi­sin l’a en­ten­du gé­mir dans la nuit de lun­di à mar­di, de­puis, plus rien. Il est sans doute mort à ce mo­ment-là », ajoute-t-elle. Il n’avait ni bu, ni man­gé de­puis au moins trois se­maines

La lo­ca­taire des lieux, ra­pi­de­ment iden­ti­fiée, est pla­cée en garde à vue dans l’après­mi­di. Cette femme de 38 ans, am­bu­lan­cière, a re­con­nu s’être lais­sée dé­bor­der. Elle lo­geait à gauche à droite de­puis mai 2016, ef­frayée par l’in­sa­lu­bri­té de son ap­par­te­ment. Au dé­but, elle pas­sait ré­gu­liè­re­ment s’oc­cu­per de son chien. À fur et à me­sure, elle ve­nait de moins à moins, jus­qu’à lais­ser dé­pé­rir le pauvre ani­mal. Ce­la fait au moins trois se­maines qu’elle n’y a pas mis les pieds.

Cette mère de fa­mille, dont les en­fants sont pla­cés de­puis plu­sieurs mois, com­pa­raî­tra le 13 no­vembre pro­chain de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Ver­sailles pour « acte de cruau­té en­vers un ani­mal de com­pa­gnie ». Elle en­court jus­qu’à deux ans de pri­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.