Dé­buts réus­sis en bleu pour le na­geur

Toutes les Nouvelles (Rambouillet / Chevreuse) - - La Une - Ba­sile Re­go­li

Le sport de haut ni­veau im­plique de sa­voir faire des conces­sions. Comme celle de sa­cri­fier une par­tie de ses va­cances d’été. Alors que la plu­part des ados de son âge ont pas­sé leur mois de juillet à bron­zer à la plage, Clé­ment Kuk­la, 15 ans de­puis di­manche, avait, lui, un pro­gramme plus char­gé. Mé­daillé d’ar­gent au cham­pion­nat de France

Trois se­maines in­ten­sives d’en­traî­ne­ment à Mar­seille avec l’équipe de France en vue d’ho­no­rer sa toute pre­mière sé­lec­tion in­ter­na­tio­nale dé­but août à l’oc­ca­sion du cham­pion­nat d’eu­rope ju­nior d’eau libre. « J’ai ter­mi­né

neu­vième, lâche-t-il avec une pe­tite pointe d’amer­tume. J’étais un peu dé­çu après la course car j’étais troi­sième après le deuxième tour (Ndlr : le par­cours en pro­po­sait quatre). Mais je me suis fait un peu cou­ler au pas­sage des bouées. Je n’avais pas l’ex­pé­rience de cer­tains. »

Il faut dire que le jeune so­cié­taire du club de Ram­bouillet, do­mi­ci­lié à Pa­ray-doua­ville, à la li­mite de l’eure-et-loir, n’avait ja­mais vrai­ment en­ten­du par­ler de l’eau libre avant cette sai­son. « Par rap­port à mes per­for­mances de l’an­née pré­cé­dente, j’ai été in­vi­té à par­ti­ci­per à un stage à Font-ro­meu aux va­cances de Pâques. Et suite à ça, on m’a pro­po­sé de par­ti­ci­per au cham­pion­nat de France dé­but juin. » Un coup d’es­sai qui s’est avé­ré très réus­si, avec à l’ar­ri­vée, une mé­daille d’ar­gent chez les 2002.

Cette deuxième place lui a ou­vert les portes des Bleus. Et al­lon­gé de quelques se­maines sa sai­son. « Ce n’était pas pré­vu au dé­part mais ça ne se re­fuse pas », glisse l’élève de Syl­vain Ferron. « Tout le monde m’a dit qu’un top 10, c’était dé­jà très bien pour un pre­mier. Sur­tout que ce n’était que ma troi­sième course en eau libre. » Et sû­re­ment pas la der­nière à l’écou­ter par­ler. « Ça me plaît de sor­tir un peu du bas­sin et d’être dans un mi­lieu na­tu­rel, en lac ou en mer. J’aime bien aus­si la ba­garre qu’il y a au ni­veau des bouées. » Une en­trée à L’INSEP en sep­tembre

Pas ques­tion tou­te­fois de lais­ser tom­ber pour le mo­ment les épreuves de de­mi-fond (400m, 800m et 1 500m) qu’il af­fec­tionne tout au­tant et où ses ré­sul­tats sur la scène na­tio­nale sont aus­si ex­cel­lents. « Cette an­née, je n’ai pas pu par­ti­ci­per au cham­pion­nat de France en grand bas­sin comme j’étais en stage avec

l’équipe de France. Mais il y a un an, j’avais ter­mi­né pre­mier au 800m et deuxième au

400m et 1 500m », ex­plique le na­geur ram­bo­li­tain qui va dé­sor­mais quit­ter son co­con fa­mi­lial dans quelques se­maines pour la ca­pi­tale.

Dans le bois de Vin­cennes plus pré­ci­sé­ment où il va in­té­grer L’INSEP, le temple du sport fran­çais où sont for­més les

cham­pions de de­main. « Ça va me chan­ger. Je vais pas­ser de douze à plus de vingt heures d’en­traî­ne­ment par se­maine, d’un bas­sin de 25 m à un de 50 m avec dix cou­loirs pour moins de 20 na­geurs. Et il y a aus­si là-bas pleins de tech­ni­ciens pour nous ai­der à pro­gres­ser. Tout est tour­né vers la per­for­mance. » Ce­la tombe bien, c’est ce qui anime au­jourd’hui Clé­ment.

Comme d’autres na­geurs yve­li­nois avant lui, Clé­ment Kuk­la se­ra pen­sion­naire à L’INSEP dans quelques se­maines.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.