Pour la faire chan­ter, ils lui ont ra­sé la tête

Toutes les Nouvelles (Rambouillet / Chevreuse) - - Faits divers -

Trois hommes, âgés de 20 à 25 ans, ont été mis en exa­men et écroué ce ven­dre­di 8 sep­tembre. Une femme a bé­né­fi­cié d’un pla­ce­ment sous contrôle ju­di­ciaire. Tous sont ac­cu­sés par la jus­tice d’en­lè­ve­ment, vio­lences, sé­ques­tra­tion et ten­ta­tive de meurtre. Autre point com­mun : ils n’avaient au­cun égard pour leur vic­time.

C’est dans la nuit du ven­dre­di 1er au sa­me­di 2 sep­tembre que la bande a mis son plan à exé­cu­tion.

Tout com­mence dans un im­meuble du square Gé­rard-phi­lippe, à Saint-cyr-l’ecole. Il est 1h30. Un homme doit re­trou­ver une connais­sance de ly­cée, Co­rinne. Ils se sont re­trou­vés sur les ré­seaux so­ciaux. À peine en­tré dans le hall, il est at­ta­qué. Un homme ca­gou­lé lui as­sène un violent coup sur la tête, peu­têtre avec un club de golf. La vic­time est en­traî­née dans la rue, rouée de coups et lais­sée seul. Il se­ra hos­pi­ta­li­sé dans un état pré­oc­cu­pant. Les mé­de­cins dé­ci­de­ront de lui re­ti­rer une par­tie de la boîte crâ­nienne.

Tra­hie par sa meilleure amie

Pen­dant ce temps, Co­rinne a re­ga­gné An­tho­ny, dans les Hauts-de-seine. Elle se cache dans un ap­par­te­ment, crai­gnant pour sa sé­cu­ri­té. Le conjoint de sa meilleure amie la re­joint avec deux in­di­vi­dus. Au­près de lui, elle ne trou­ve­ra au­cun se­cours. Bien au contraire.

La jeune femme de 22 ans est frap­pée et me­na­cée avec une bombe de gaz la­cry­mo­gène. Pous­sée de force dans une Clio, elle est conduite à Trappes. Là, elle au­ra les che­veux ton­dus et se­ra la cible d’un chan­tage. Chaque se­maine, elle doit re­mettre 500 eu­ros à ses ra­vis­seurs. Si elle fait dé­faut, ses tor­tion­naires ré­vé­le­ront à tous qu’elle se pros­ti­tue. Co­rinne se­ra fi­na­le­ment aban­don­née à Plai­sir, peu avant 4h.

Aux po­li­ciers, elle ra­con­te­ra cette in­ter­mi­nable nuit. La Sû­re­té dé­par­te­men­tale se­ra sai­sie. Elle af­firme ne pas com­prendre et ne pas vendre son corps. Ses agres­seurs sont ra­pi­de­ment dé­si­gnés et in­ter­pel­lés.

Une his­toire d’ar­gent

Face aux en­quê­teurs, le chef de la bande af­fir­me­ra qu’il avait confié à Co­rinne un chèque de 5 000 eu­ros. Elle de­vait l’en­cais­ser et lui rendre la somme en es­pèces. Elle au­rait tout gar­dé pour elle. Il vou­lait se ser­vir de l’ar­gu­ment de la pros­ti­tu­tion pour faire pres­sion sur elle. La meilleure amie lui au­rait sug­gé­ré que lui cou­per les che­veux au­rait plus d’im­pact. Le deux autres ont af­fir­mé avoir été pré­sents, mais sans prendre part aux dif­fé­rentes scènes. Tous nient être im­pli­qués dans l’agres­sion du hall d’im­meuble.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.