« CE­LA VA FI­NIR PAR JOUER SUR NOTRE AT­TRAC­TI­VI­TÉ »

Toutes les Nouvelles (Rambouillet / Chevreuse) - - Le Dossier De La Semaine -

Pour Vé­ro­nique Co­té-mil­lard, maire (UDI) des Clayes-sous-bois et vice-pré­si­dente de l’ag­glo­mé­ra­tion de Saint-quen­tin-en-yve­lines en charge des trans­ports, la non-réa­li­sa­tion de la ligne 18 dans les Yve­lines se­rait « ca­tas­tro­phique ». Qu’est-ce qui vous a fait vous mo­bi­li­ser avec les élus de Saint-quen­tin-en-yve­lines de­puis quelques jours sur le dos­sier de la fu­ture ligne 18 ? « J’ai ap­pris par plu­sieurs élus que la ligne se­rait peut-être re­mise en ques­tion. Le pré­sident de la Ré­pu­blique doit rendre sa dé­ci­sion mi-oc­tobre alors que ses pré­dé­ces­seurs, Ni­co­las Sar­ko­zy et Fran­çois Hol­lande, s’étaient en­ga­gés à faire cette réa­li­sa­tion. C’est quelque chose qui nous in­quiète énor­mé­ment. En 2015, on a dé­jà eu la dis­pa­ri­tion de la deuxième gare de Saint-quen­tin-en-yve­lines de cette ligne (N.D.L.R. : pour des rai­sons bud­gé­taires). Main­te­nant, ce se­rait le tron­çon entre Ver­sailles et Or­ly (Val-de-marne). Ce qui se­rait ca­tas­tro­phique pour notre ter­ri­toire de 145 000 em­plois et 230 000 ha­bi­tants, le deuxième pôle éco­no­mique de l’ouest pa­ri­sien. Ce­la va fi­nir par jouer sur notre at­trac­ti­vi­té. Pour­quoi est-ce in­quié­tant ? On ac­cu­mule les dif­fi­cul­tés. Dans l’ouest pa­ri­sien, on n’est dé­jà pas gâ­tés en ma­tière de trans­port par rap­port à Pa­ris. Nous avons un trans­port fer­ro­viaire in­suf­fi­sant et des routes sa­tu­rées. 70 % des sa­la­riés de Saint-quen­tin-en-yve­lines n’y ha­bitent pas et viennent beau­coup en voi­ture, avec des temps de tra­jet qui aug­mentent d’an­née en an­née. Si ja­mais la ligne 18 ne se réa­lise pas, des en­tre­prises du ter­ri­toire risquent de ne pas re­nou­ve­ler leur bail. Des grands groupes comme EADS ou Renault nous ont fait part de leurs in­quié­tudes. Les en­tre­prises sont dou­ble­ment pé­na­li­sées. Elles par­ti­cipent au fi­nan­ce­ment du Grand Pa­ris ex­press et en plus, elles n’au­ront même pas le bé­né­fice d’une amé­lio­ra­tion des trans­ports. Quelles ac­tions peuvent être me­nées d’ici mi-oc­tobre ? Nous en­vi­sa­geons une ma­ni­fes­ta­tion pour mo­bi­li­ser les élus, les en­tre­prises et la po­pu­la­tion. La ligne 18 est cruciale. On a vrai­ment be­soin de cette bouf­fée d’air. » Pro­pos re­cueillis par Alexandre Mar­qué

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.