L’es­pace cultu­rel en­fin inau­gu­ré

Toutes les Nouvelles (Rambouillet / Chevreuse) - - La Une - Flo­rence Che­va­lier

Sa­me­di, l’inau­gu­ra­tion de l’es­pace cultu­rel d’ablis a ins­pi­ré les of­fi­ciels. Loin de leurs ha­bi­tuelles di­ver­gences, tous se sont re­trou­vés sur la qua­li­té du bâ­ti­ment et sur l’utilité de la cul­ture en mi­lieu ru­ral.

Le bâ­ti­ment de deux étages, ré­pon­dant aux normes HQE (Haute qua­li­té en­vi­ron­ne­men­tale), a été conçu par le ca­bi­net d’ar­chi­tecte Si­mon-flamand. Il com­prend un grand hall d’ac­cueil avec bar. La salle ad­ja­cente, avec son par­quet en bois, abrite dé­jà des cours de danse. Un peu plus loin, la grande salle de spec­tacles, de 340 places, est modulable. Pas de concur­rence entre salles

C’est sur sa grande scène que les of­fi­ciels se sont suc­cé­dé à la tri­bune. Rap­pe­lant que ce pro­jet avait été « une Ar­lé­sienne », le maire Jean-louis Barth (DVG) a re­mer­cié le Dé­par­te­ment (qui avait don­né 234 000 eu­ros, a re­dit Georges Bé­ni­zé (LR), conseiller dé­par­te­men­tal) et la Ré­gion pour leurs sou­tiens fi­nan­ciers.

« Le but de cet équi­pe­ment est de faire vivre la cul­ture dans notre com­mune. Comme il y a trente ans avec la créa­tion de l’école de mu­sique, ou en 2000 celle de la mé­dia­thèque », a rap­pe­lé le maire. Avant de sou­hai­ter que ce lieu « de­vienne un es­pace de ren­contre des ci­toyens, ce­lui d’un plai­sir par­ta­gé. Dans le res­pect de cha­cun. » La conseillère ré­gio­nale Anne Ca­brit (LR) a pro­fi­té de l’oc­ca­sion pour ex­pli­quer que la Ré­gion al­lait aug­men­ter de 20 % son bud­get cul­ture d’ici la fin du man­dat. Un ap­pel du pied aux maires qui sou­hai­te­raient se lan­cer dans des tra­vaux.

Même si, pour sa part, Marc Ro­bert (LR), maire de Rambouillet et pré­sident de l’ag­glo­mé­ra­tion a rap­pe­lé qu’un tel chan­tier exige du « cou­rage » et même une cer­taine « foi ». Il a aus­si lan­cé l’idée d’une mise en « ré­seau » des salles de spec­tacle comme La Lan­terne à Rambouillet

et Le Cra­tère à Saint-ar­noult.

La dé­pu­tée (LREM) Au­rore Ber­gé a sa­lué la per­sé­vé­rance de Jean-louis Barth, mise à rude épreuve par les « Gau­lois et les

gre­nouilles », deux élé­ments qui ont per­tur­bé la construc­tion.

En­fin, le pré­sident du Sé­nat, Gé­rard Lar­cher (LR) a sou­li­gné l’im­por­tance du tra­vail des com­munes, ces « pe­tites ré­pu­bliques dans la grande ».

Pro­fi­tant de la pré­sence d’élus al­le­mands de Wen­del­sheim, ville ju­me­lée à Ablis, Gé­rard Lar­cher a sa­lué la force de l’hymne à la joie. De­puis quelques jours ce sym­bole de l’eu­rope avec le dra­peau étoi­lé est au centre d’une po­lé­mique entre la France In­sou­mise, qui sou­haite les voir re­ti­rer de l’as­sem­blée na­tio­nale et le pré­sident Ma­cron qui a an­non­cé qu’il fe­rait, au pro­chain Conseil eu­ro­péen, « une dé­cla­ra­tion so­len­nelle que la France re­con­naît le sta­tut de l’hymne et du dra­peau eu­ro­péens. »

« Quand cer­tains disent que ce sen­ti­ment d’ap­par­te­nance n’existe pas, moi, je le re­ven­dique. La cul­ture doit

me­ner au bon­heur, à la joie

par­ta­gée », lance Gé­rard Lar­cher de­vant un au­di­toire conquis qui n’hé­site plus à ap­plau­dir.

En­fin Gé­rard Lar­cher a, lui aus­si, émis des voeux pour cet

es­pace cultu­rel. « Mon­sieur le maire, vous avez par­lé d’hu­ma­nisme. Oui, c’est un lieu où cha­cun doit pou­voir ex­pri­mer ses va­leurs tout en re­con­nais­sant que celles de l’autre ap­portent une com­plé­men­ta­ri­té et une ri­chesse. »

Gé­rard Lar­cher, pré­sident du Sé­nat a par­ti­ci­pé à l’inau­gu­ra­tion de l’es­pace cultu­rel. Ce bâ­ti­ment a pro­fi­té de sa ré­serve par­le­men­taire.

L’es­pace cultu­rel est un bâ­ti­ment HQE. Il est qui­pé d’une pompe à cha­leur ré­ver­sible.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.