L’ex­ploit n’était pas loin pour les Shocks Elan­court

Toutes les Nouvelles (Rambouillet / Chevreuse) - - Sports - Ba­sile Re­go­li

C’est un match qui lais­se­ra for­cé­ment quelques re­grets. « Je pense qu’il va leur fal­loir quelques jours pour s’en

re­mettre », confirme d’ailleurs Nicolas Thomas, le pré­sident des Shocks Elan­court (N4) dont l’aven­ture en Coupe de France a pris fin ce di­manche contre As­nières (N2). Une dé­faite 4 à 3 au goût amer. Il faut dire que le coup n’est vrai­ment pas pas­sé loin, du moins pour s’of­frir le droit de rê­ver en­core un peu en pro­lon­ga­tion. « Il ne man­quait pas grand-chose »

« Ça au­rait pu al­ler jus­qu’à l’ex­ploit, il ne man­quait pas grand-chose, pense le di­ri­geant

élan­cour­tois. Les joueurs ont vrai­ment tout don­né jus­qu’au bout. Ils ont été très bons. » Des propos to­ta­le­ment par­ta­gés par le coach Nicolas Ga­briel qui dit « être fier » de son équipe. compte te­nu du ni­veau d’écart - deux di­vi­sions - exis­tant entre les deux clubs. « On n’a pas été dé­mé­ri­tant, lâche-t-il. On a réus­si à éle­ver notre ni­veau et à les faire dou­ter. Au tour pré­cé­dent, on avait éli­mi­né une N3. C’est plu­tôt en­cou­ra­geant pour la suite de la sai­son. »

C’est donc la tête haute que les Elan­cour­tois quittent cette com­pé­ti­tion qui au­ra eu l’in­té­rêt « de se confron­ter à un ni­veau net­te­ment su­pé­rieur » comme le sou­ligne Nicolas Thomas. La pa­ren­thèse Coupe de France re­fer­mée, ils vont dé­sor­mais se re­plon­ger to­ta­le­ment dans leur cham­pion­nat qu’ils ont dé­mar­ré tam­bour bat­tant avec deux beaux suc­cès (7-3 contre Pa­ris 13e et 11-5 face à As­nières). « L’ob­jec­tif est de ter­mi­ner par­mi les quatre pre­miers pour jouer les play-offs, et on es­père même qu’ils iront

plus loin que ça. » En N3 ? « C’est clai­re­ment

une pos­si­bi­li­té », ré­pond le pré­sident d’un club, qui a fê­té cette an­née ses vingt ans d’exis­tence. Avec une quin­zaine d’adhé­rents au dé­part, la struc­ture compte au­jourd’hui près de 200 li­cen­ciés. « On a une cen­taine de membres en roller uni­que­ment et à peu près 90 à la sec­tion hockey. C’est un sport qui at­tire les jeunes car c’est hy­per spec­ta­cu­laire et ils aiment la vi­tesse. Et puis, l’équi­pe­ment fait un peu che­va­lier. Ça leur plaît beau­coup. » Le club pro­pose des équipes de jeunes jus­qu’en mi­nimes puis deux en se­niors.

Il y a un peu plus d’un an, une sec­tion en­du­ro roller a éga­le­ment vu le jour chez les Shocks. « C’est vrai­ment tout nou­veau et ça prend de plus en plus d’am­pleur, confie Nicolas

Thomas. On com­mence à avoir une équipe par­tie d’un ni­veau ama­teur et qui com­mence à être à un ni­veau ama­teur éclai­ré. »

Les Shocks Elan­court (N4) ont été sor­tis avec les hon­neurs de la Coupe de France par As­nières (N2).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.