Adrian Co­lin, un ver­rier d’art à Ver­sailles

Toutes les Nouvelles (Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines) - - L’actu Du Département - Em­ma­nuel Fèvre

Pour la Fête d’au­tomne, au quar­tier des an­ti­quaires de Ver­sailles, le par­fum se­ra l’in­vi­té d’hon­neur. Dé­cli­nées sous forme d’ex­po­si­tions, ren­contres, dé­co­ra­tions, les fra­grances se­ront pa­rées de leurs plus beaux atours, no­tam­ment au tra­vers d’une ex­po­si­tion des tra­vaux du ver­rier d’art Adrian Co­lin, vir­tuose des fla­cons.

Haute cou­ture

Ce­lui-ci pré­sen­te­ra ses réa­li­sa­tions, vé­ri­tables sculp­tures, dans les lo­caux de la ga­le­rie Ana­ga­ma.

Chou­chou des grandes mai­sons de cou­ture, Ca­ron, Dior, Car­tier, Cha­nel, Adrian Co­lin n’ha­bille pas uni­que­ment les par­fums, puis­qu’il réa­lise un tra­vail sur des ac­ces­soires de luxe, dont des bou­tons pour la haute cou­ture.

De­puis 2015, Adrian Co­lin est Maître ar­ti­san en mé­tiers d’arts. Ses pièces sont re­pré­sen­tées dans les col­lec­tions mu­séales les plus pres­ti­gieuses du genre, dont le mu­sée du verre de Ko­bé, au Ja­pon, ce­lui de Sars-po­te­ries, ou en­core le mu­sée d’opale Sud de Berck-sur-mer.

Adrian Co­lin tra­vaille le verre au cha­lu­meau, cercle très fer­mé d’ar­tistes, puis­qu’ils sont uni­que­ment une tren­taine en France à pra­ti­quer cette tech­nique.

En 2011, il a ob­te­nu le titre de meilleur ou­vrier de France dans cette spé­cia­li­té ; il est seule­ment le dix-sep­tième de­puis la créa­tion du concours en 1924.

Tra­vailler le verre au cha­lu­meau re­quiert un sa­voir-faire par­ti­cu­liè­re­ment poin­tu, ser­vi par une dex­té­ri­té qui s’ap­prend lors d’un long cur­sus d’études. « J’ai pas­sé quatre ans au ly­cée Do­rian, à Pa­ris, pour ob­te­nir mon CAP art et tech­nique du verre, op­tion ver­rier au cha­lu­meau, cou­plé à un bre­vet des mé­tiers d’art et tech­nique du verre, tou­jours au cha­lu­meau », ex­plique ce jeune ar­tiste de 33 ans.

Grande fi­nesse de dé­tail

C’est un stage pour fa­bri­quer des perles de verre, alors qu’il avait tout juste 14 ans, qui a dé­ci­dé Adrian à em­bras­ser cette car­rière. « Après deux jours de stage, j’ai ache­té un cha­lu­meau et des ba­guettes de verre. Après le col­lège, cette pas­sion s’est trans­for­mée en cur­sus d’études », ra­conte-t-il.

Né à Dour­dan, ins­tal­lé de­puis long­temps en Bre­tagne où il a éta­bli son ate­lier, Adrian Co­lin est is­su d’une fa­mille d’ar­tistes puisque ses pa­rents sont cé­ra­mistes. C’est néan­moins le verre qui a sé­duit Adrian et non la terre, même si le geste est pré­pon­dé­rant dans les deux pra­tiques. Juste un peu plus chaud dans la se­conde. « Après avoir souf­flé le fla­con, il s’agit d’ap­por­ter des­sus le dé­cor avec du verre éti­ré entre 1 500 et 1 800°. C’est une tech­nique qui per­met une grande fi­nesse dans les dé­tails », ex­plique l’ar­tiste.

Dans le cadre de la Fête d’au­tomne des an­ti­quaires à Ver­sailles, pla­cée sous le signe du par­fum, le maître ver­rier Adrian Co­lin pré­sen­te­ra ses créa­tions. ■PRA­TIQUE Ga­le­rie Ana­ga­ma, 5, rue du Baillage à Ver­sailles. Fête d’au­tomne des an­ti­quaires du 6 oc­tobre au 26 no­vembre. www.ana­ga­ma.fr

Le mas­sif fo­res­tier de Ram­bouillet ac­cueille des plantes vas­cu­laires « re­mar­quables » ex­trê­me­ment rares. Avec des in­ter­ve­nants de L’ONF (Of­fice na­tio­nal des fo­rêts), Gé­rard Ar­nal a dres­sé un rap­port sur ces es­pèces. Le tra­vail évoque la pré­sence de 27 es­pèces re­mar­quables, fo­res­tières ou in­tra-fo­res­tières (landes, prai­ries, mares, étangs, tour­bières, bords des che­mins).

Ces fleurs sau­vages pro­fitent du mi­lieu de la fo­rêt ram­bo­li­taine. Un plan de ges­tion mis en place par L’ONF pré­voit un sui­vi de cer­taines. Le rap­port conclut que « grâce aux pré­co­ni­sa­tions de l’amé­na­ge­ment fo­res­tier, à la forte im­pli­ca­tion per­ma­nente des agents de L’ONF et au plan de ges­tion, les Ré­serves Bio­lo­giques Di­ri­gées du mas­sif do­ma­nial de Ram­bouillet tiennent une place pri­mor­diale dans la connais­sance et la pré­ser­va­tion d’es­pèces vé­gé­tales ré­gio­nales re­mar­quables ».

Va­po­ri­sa­teurs aux roses, créés par Adrian Co­lin. Adrian Co­lin est l’un des trente ar­tistes fran­çais à tra­vailler le verre au cha­lu­meau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.