Il juge Ver­sailles « Ver­sailles as­sume sa fonc­tion de cen­tra­li­té »

Toutes les Nouvelles (Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines) - - Versailles -

Le maire de Saint-ger­mai­nen-laye, Ar­naud Pé­ri­card élu en juin après le dé­cès d’em­ma­nuel La­my, juge Ver­sailles : « Il y a énor­mé­ment de res­pect entre les deux villes. His­to­ri­que­ment nous nous ap­pe­lons les cou­sins. Je n’ai ja­mais hé­si­té quand j’avais be­soin de conseils à al­ler voir mes ho­mo­logues ver­saillais. Nous échan­geons beau­coup et il y a des vraies pas­se­relles de dis­cus­sions. Nous nous connais­sons mieux qu’avant. Je trouve que Ver­sailles as­sume sa fonc­tion de cen­tra­li­té de ma­nière un peu plus dé­com­plexée que nous. Il y a eu énor­mé­ment de choses qui ont été faites à Ver­sailles dans les amé­na­ge­ments de centre-ville. Il y a un su­jet qui est très in­té­res­sant, c’est la re­con­ver­sion de l’hô­pi­tal de centre-ville que nous re­gar­dons de près.

En­suite, ce que Ver­sailles pour­rait nous en­vier, c’est notre ou­ver­ture sur le monde, notre cos­mo­po­li­tisme. Ce­la ne s’in­vente pas, c’est 50 ans de Ly­cée in­ter­na­tio­nal. C’est un es­prit unique. Il y a aus­si le fait que nous, nous avons la chance de pou­voir tra­vailler avec plus de sy­ner­gie et d’in­té­gra­tion avec le châ­teau. Chez eux, il y a le châ­teau d’un cô­té et la ville de Ver­sailles d’un autre cô­té. Autre dif­fé­rence : Ver­sailles a ex­cen­tré son offre com­mer­ciale sur Par­ly 2 et a ex­cen­tré le ser­vice et le tra­vail sur Saint-quen­tin et Vé­li­zy, alors que nous, on es­saye de tout avoir de ma­nière in­té­grée dans le même pé­ri­mètre. Nos com­merces et nos en­tre­prises sont là, ils ne sont pas ex­cen­trés. » Dos­sier réa­li­sé par Flo­rie Ce­do­lin et Phi­lippe Rou­deillat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.