Prendre un thé Cour des sen­teurs, un must !

Toutes les Nouvelles (Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines) - - Versailles - Em­ma­nuel Fèvre

Dé­gus­ter le thé Ni­na’s Ma­rie-an­toi­nette, aux pommes du Po­ta­ger du Roi, ou le thé Ver­sailles-rose, ac­com­pa­gné d’une ma­de­leine ar­ti­sa­nale, c’est dé­sor­mais pos­sible Cour des sen­teurs. Pau­line Tou­zet a ou­vert mi-sep­tembre le Sa­lon sur cour, dé­dié au thé et à la petite res­tau­ra­tion.

« Je pro­pose une sé­lec­tion de gâ­teaux de voyage, cakes, ma­de­leines, fi­nan­ciers, ma­ca­rons, ar­ti­sa­naux. Le mi­di, je cui­sine des sa­lades, quiches, sand­wiches, à consom­mer sur place ou à em­por­ter », ex­plique la maî­tresse des lieux.

Dès oc­tobre une sé­lec­tion d’al­cool, de vins, de bières, com­plé­te­ra la carte, per­met­tant de prendre un apé­ri­tif dans le cadre ma­gique de la Cour des sen­teurs.

Faire dé­cou­vrir la Cour des Sen­teurs

C’est ce cadre qui a sé­duit Pau­line, as­so­cié à la pré­sence sur place de Ber­trand et Em­ma­nuel Le­bugle, fon­da­teurs de l’ate­lier des sa­veurs et l’ar­ri­vée de La Table du 11 avec Jeanbap­tiste Lavergne. « Nous nous connais­sons bien, ce sont des amis », note Pau­line. « Lorsque la bou­tique Fabre s’est li­bé­rée, j’ai dé­ci­dé de les re­joindre. C’est une aven­ture hu­maine, un pro­jet com­mun, pour don­ner un nou­vel élan à cet en­droit », ajoute la com­mer­çante.

Tou­cher une clien­tèle ver­saillaise, de quar­tier, faire dé­cou­vrir la Cour des sen­teurs, le chal­lenge ne fait pas peur à cette jeune femme âgée de 32 ans. Une jo­lie bou­tique, avec son par­quet, sa dé­co­ra­tion in­ti­miste, réa­li­sée par Sé­bas­tien Bar­ret, ar­chi­tecte de La Table du 11, de­vrait contri­buer à lan­cer cet en­droit qui pro­met d’être gour­mand, cha­leu­reux et convi­vial.

■PRA­TIQUE Du mar­di au di­manche, de 11h à 18h. Tél : 09 83 76 14 14. sa­lon­sur­cour­ver­sailles@ gmail.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.