FRAN­ÇOIS DE MA­ZIÈRES : « LES DEUX QUES­TIONS SONT LIÉES »

Toutes les Nouvelles (Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines) - - Versailles -

Pour­quoi ne pas avoir fait deux ques­tions ? Cette in­ter­ro­ga­tion est sur les lèvres de nombre d’ha­bi­tants. « Les deux sont to­ta­le­ment liées, ré­pond le maire, Fran­çois de Ma­zières. Le pro­jet d’amé­na­ge­ment du bou­le­vard ne peut pas se faire sans la mise en place du sta­tion­ne­ment payant. Car ce der­nier per­met la ro­ta­tion des vé­hi­cules. »

Autre re­ven­di­ca­tion : pour­quoi seuls les ri­ve­rains tout proches sont-ils ap­pe­lés à vo­ter et non pas l’en­semble des ha­bi­tants du quar­tier, concer­nés par cet axe très pas­sant et no­tam­ment le re­port de sta­tion­ne­ment ? « Les consul­ta­tions qui ont lieu dans d’autres villes se font sur le même prin­cipe, argue Fran­çois de Ma­zières. Et si l’on dé­ci­dait d’ou­vrir plus lar­ge­ment le scru­tin, où s’ar­rê­te­rait-on ? »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.