Le res­tau­rant mu­ni­ci­pal s’est re­fait une beau­té

Toutes les Nouvelles (Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines) - - Versailles - F. C.

Trop désuète et plus aux normes, la cui­sine cen­trale a été aban­don­née à Vélizy, au pro­fit d’un autre mode de ges­tion des re­pas de la Ville. Dans les can­tines, c’est dé­sor­mais So­dexo qui ima­gine les re­pas des en­fants tan­dis qu’au res­tau­rant mu­ni­ci­pal, place Dau­tier, c’est Elior qui a rem­por­té le mar­ché. Pour par­tir sur un bon pied, la Ville a réa­li­sé cet été des tra­vaux dans cette can­tine qui ac­cueille une cen­taine d’adultes par jour. Elle est en ef­fet à des­ti­na­tion de tous les se­niors de la ville, des ré­si­dents de la mai­son de re­traite toute proche, mais aus­si des em­ployés mu­ni­ci­paux.

Un re­pas com­plet pour 3 à 4,50 €

Le car­re­lage et les sols de l’es­pace ser­vice ont ain­si été re­faits, de même que dans la cui­sine où du nou­veau ma­té­riel a éga­le­ment fait son ap­pa­ri­tion, comme une hotte. Au to­tal, la Ville a dé­bour­sé un peu plus de 150 000 eu­ros com­pre­nant aus­si la mise en place de bornes de re­charges sur place avec carte bleue.

La grande nou­veau­té est à dé­cou­vrir dans l’en­trée du res- tau­rant mu­ni­ci­pal, plus lu­mi­neuse, puis­qu’un point vente à em­por­ter y est pré­vu. Une nou­velle ins­tal­la­tion qui cor­res­pond aus­si à une de­mande de cer­tains agents mu­ni­ci­paux. Là, sand­wiches, quiches, sa­lades ou en­core pa­ni­nis sont pro­po­sés, à des ta­rifs tou­jours aus­si at­trac­tifs que ceux pra­ti­qués dans le res­tau­rant. La Ville sub­ven­tionne en ef­fet chaque re­pas à hau­teur d’en­vi­ron 40 %. Le prix moyen d’un re­pas est ain­si de 3 à 4,50 € en­vi­ron ; ce­la peut être un peu plus en fonc­tion des plats choi­sis. « Le choix des plats est aus­si plus va­rié, in­dique le maire, Pas­cal Thé­ve­not. Nous avons en­ri­chi l’offre pour que plus de per­sonnes se rendent dans ce res­tau­rant. » Il est en ef­fet dé­sor­mais ou­vert à tous, même si les « ex­té­rieurs » paient le ta­rif « nor­mal », soit en­vi­ron 7 à 8 €.

Du cô­té d’elior, le res­pon­sable du res­tau­rant sou­hai­te­rait al­ler en­core plus loin. « L’idée est de réa­li­ser de plus en plus de choses sur place, an­nonce Mi­chael Char­bon­nier. Nous avons une vraie cui­sine, au­tant nous en ser­vir. » Piz­zas, tartes ou en­core lé­gumes sont dé­jà pré­pa­rés sur place. Le tra­vail du pro­duit brut place Dau­tier pour­rait donc prendre de l’im­por­tance, même si tout ce­la doit se faire à bud­get constant et avec les trois sa­la­riés em­ployés dans le res­tau­rant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.