La peu­ple­raie va dis­pa­raître

Toutes les Nouvelles (Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines) - - La Une - F. Des­serre

La tren­taine de peu­pliers si­tués le long de la sente de la Mai­son-blanche va bien­tôt dis­pa­raître. Si­tuée non loin de la rue du doc­teur Au­di­gier, der­rière les bâ­ti­ments d’orange et à deux pas du ly­cée pro­fes­sion­nel Jean­mou­lin, la zone va de­ve­nir un par­king.

La rai­son est à cher­cher à l’autre bout du Ches­nay, rue Ca­ruel-de-saint-martin. On y trouve le stade Mi­chaux, la bi­blio­thèque, la Grande scène mais aus­si le centre tech­nique mu­ni­ci­pal. C’est ici que l’on ré­serve le ma­té­riel de la ville, que les agents viennent tra­vailler.

Voi­ci plu­sieurs mois, la mai­rie a an­non­cé son in­ten­tion de ré­no­ver l’en­semble, à la fois pour amé­lio­rer le quo­ti­dien de ses agents. Éga­le­ment pour que l’al­lure es­thé­tique colle un peu mieux à l’en­vi­ron­ne­ment di­rect. Du­rant les tra­vaux, im­pos­sible de sus­pendre l’ac­ti­vi­té. La Ville a donc pen­sé à une so­lu­tion.

Orange ayant cé­dé au Ches­nay l’im­mense bâ­tisse style ré­si­dence Par­ly 2, la mai­rie va y ins­tal­ler ses agents. Pro­ba­ble­ment pour une an­née. Il ne lui res­tait plus qu’à ré­soudre la ques­tion du sta­tion­ne­ment dans un quar­tier où se ga­rer re­lève du défi quo­ti­dien. La plu­part des places sont pri­vées, ap­par­te­nant aux ha­bi­tants des ré­si­dences.

Amé­na­ge­ments pro­vi­soires

Lors du der­nier conseil mu­ni­ci­pal, le 20 sep­tembre, Phi­lippe Brillault a dé­taillé son plan. « L’en­trée du par­king se fe­ra par la rue Au­di­gier et la sor­tie par la rue des Peu­pliers. Entre les deux se trouve la sente de la Mai­son-blanche. Nous ne tou­che­rons pas à la plus grande par­tie qui est pri­vée. En re­vanche, le long, se trouve la peu­ple­raie. C’est là que se­ra ins­tal­lé le par­king pour les agents. »

Pour le réa­li­ser, il fau­dra ra­ser l’en­semble des arbres. « Ce­la ne semble pas pro­blé­ma­tique dans la me­sure où ils sont âgés de 20 ans. C’est la du­rée de vie de cette es­pèce. Ils vont com­men­cer à de­ve­nir dan­ge­reux. Ces amé­na­ge­ments ne sont que pro­vi­soires, a as­su­ré le maire. Nous ver­rons par la suite ce que nous fe­rons du site ».

Dans les rangs de l’op­po­si­tion, on a fron­cé les sour­cils. « Il est dom­mage qu’un pro­jet de jar­din pu­blic de­vienne un par­king », a dé­plo­ré Mar­tine Bel­lier (Le Ches­nay Ave­nir). « Tout ce­la n’est pas très clair, tant sur le fi­nan­ce­ment que la co­hé­rence de l’en­semble »,a pour­sui­vi Claire Mou­rier (Pour Le Ches­nay, En­semble à gauche). La dé­li­bé­ra­tion a néan­moins re­çu le vote de la ma­jo­ri­té.

Ce jeu­di soir, une réunion d’in­for­ma­tion pour le quar­tier de­vrait avoir lieu.

La sor­tie du par­king se fe­ra par la rue des Peu­pliers. Les arbres épo­nymes (en ar­rière-plan) se­ront abat­tus. Le po­teau élec­trique se­ra dé­mo­li et les câbles en­fouis. Ber­nard de Gon­ne­ville a re­çu le chèque des mains d’eli­za­beth Da­val­lois. Claire Le Cha­te­lie

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.