Chez Bou­lan­ger, c’est Hap­py 3D

Toutes les Nouvelles (Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines) - - L’actu Du Département - F.C

Dif­fi­cile pour les par­ti­cu­liers de voir à quoi res­semble une im­pri­mante 3D chez Dar­ty Ram­bouillet ou Bou­lan­ger Coi­gnières. Les de­mandes des clients ne sont pas en­core as­sez nom­breuses pour que ces en­seignes consacrent un es­pace à ces ma­chines.

Chez Bou­lan­ger, plus que sur l’achat en bou­tique d’une im­pri­mante 3D, on mise sur un nou­veau ser­vice. L’en­seigne d’élec­tro­mé­na­ger a ou­vert un site in­ti­tu­lé Hap­py 3D. Il per­met de té­lé­char­ger les plans des pièces dé­ta­chées des ap­pa­reils de ses marques de dis­tri­bu­teur (comme des bou­tons de cui­si­nière, des pieds de ré­fri­gé­ra­teur, des caches de té­lé­com­mande, etc.) afin de pou­voir les im­pri­mer en 3D. En­suite, Bou­lan­ger pro­pose à ses clients de les mettre en re­la­tion avec un pos­ses­seur d’im­pri­mante 3D près de chez eux.

Bru­no, ven­deur chez Bou­lan­ger, conseille éga­le­ment aux ama­teurs de nou­velles tech­no­lo­gies, une Da­go­ma Dis­coea­sy. Un pro­duit fran­çais que les uti­li­sa­teurs doivent mon­ter eux-mêmes. Une sorte de jeux de construc­tion pour geek, à 299 € tout de même.

Alain Bon­naud est fé­ru d’im­pres­sion 3D. Il a même conçu un lo­gi­ciel pour mo­de­li­ser les ob­jets. Un ro­bot d’im­pres­sion 3D a per­mis de réa­li­ser une mai­son à Nantes. Une pre­mière en France qui pour­rait faire des émules. Jean-charles Lu­raud et son im­pri­mante 3

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.