Rien n’ar­rête les femmes qui veulent mon­ter leur en­tre­prise

Une cin­quan­taine de femmes ont pré­sen­té leur en­tre­prise, sa­me­di 11 et di­manche 12 no­vembre, aux An­ciennes-ecu­ries de Noi­sy-le-roi. L’ex­po-vente était or­ga­ni­sée par l’as­so­cia­tion Fem­me­pre­neurs qui ac­com­pagne celles qui vivent leur pas­sion.

Toutes les Nouvelles (Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines) - - Autour De Versailles - Mar­gaux Saive

« On se re­groupe lors de dé­jeu­ners et de ca­fés, au mi­ni­mum une fois par mois, mais ce n’est pas le ca­fé des ma­mans. » La pré­si­dente de l’as­so­cia­tion Fem­me­pre­neurs, Alexan­dra Fran­que­ville, plante le dé­cor de ce ré­seau pro­fes­sion­nel qui pro­meut l’ac­ti­vi­té de ses membres et les ac­com­pagne dans le dé­ve­lop­pe­ment de leur bu­si­ness.

Plus à l’aise en­semble

Pour­quoi un ré­seau ex­clu­si­ve­ment fé­mi­nin ? En 2014, l’as­so­cia­tion a été créée par des femmes an­glo­phones pour faire connaître leurs en­tre­prises en France. Alexan­dra Fran­que­ville a suc­cé­dé à cette pre­mière ver­sion de Fem­me­pre­neurs en gar­dant le socle fé­mi­nin de l’as­so­cia­tion. « Les femmes sont plus à l’aise en­semble, no­tam­ment pour prendre la pa­role », es­ti­met-elle. « Le cli­mat de l’as­so­cia­tion est très bien­veillant, sans rap­port de sé­duc­tion. » Par­fait se­lon elle pour ac­cueillir des femmes en re­con­ver­sion ve­nues cher­cher des conseils pour se dé­ve­lop­per.

« J’ai confiance en la nou­velle gé­né­ra­tion d’hommes »

C’est le cas d’anne-ca­the­rine Le Ver­noy, thé­ra­peute de couple de­puis main­te­nant quinze ans, à Saint-ger­main-en-laye. Pas­sion­née par l’humain, elle a créé en pa­ral­lèle l’as­so­cia­tion MAP réus­site pour ac­com­pa­gner les jeunes qui manquent de mo­ti­va­tion et de confiance en eux.

Quelques stands plus loin, He­lene Pier­ruc­ci pré­sente les sacs de sa col­lec­tion après avoir quit­té une en­tre­prise du CAC40 pour la­quelle elle tra­vaillait. À cin­quante ans, elle est épa­nouie de­puis qu’elle di­rige son ate­lier de ma­ro­qui­ne­rie à Sar­trou­ville. Même si elle ne cache pas ses dif­fi­cul­tés pour se faire une place en tant qu’en­tre­pre­neur femme, elle a le sen­ti­ment de s’être éman­ci­pée d’un mo­dèle pa­triar­cal qu’elle a connu à ses dé­buts dans le monde du tra­vail. « Quand j’ai com­men­cé à tra­vailler, mon em­ployeur me de­man­dait de por­ter des jupes. On at­ten­dait d’une femme qu’elle soit jo­lie et sou­riante. »

Au­jourd’hui, elle le concède, les men­ta­li­tés ont évo­lué, même si on sous-es­time en­core les femmes. Aus­si membre du Club des en­tre­pre­neurs de Sar­trou­ville qui ac­cueille do­ré­na­vant des hommes, He­lene Pier­ruc­ci es­time que ce type d’or­ga­ni­sa­tion est voué à s’ou­vrir aux hommes dans un ave­nir pro­chain. « J’ai ul­tra­con­fiance en la nou­velle gé­né­ra­tion d’hommes qui ar­rive. »

Anne-ca­the­rine Le Ver­noy a pré­sen­té son ac­ti­vi­té de thé­ra­peute de couple et son as­so­cia­tion MAP réus­site ve­nant en aide aux jeunes qui manquent de confiance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.