Les pho­to­graphes mettent en scène leur mort

Toutes les Nouvelles (Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines) - - Saint-Quentin-En-Yvelines - Fran­çois Ber­land

Les élèves pho­to­graphes du Conser­va­toire des arts s’ex­posent. De­puis deux ans, ils ont tra­vaillé sur dif­fé­rents su­jets qu’ils pré­sentent de­puis le 6 no­vembre dans l’es­pace dé­dié aux ex­po­si­tions.

Par­mi les tra­vaux mis à l’hon­neur,ces pas­sion­nés de photo ont mis en scène leur propre as­sas­si­nat sous le nom de « Crimes sur com­mandes ». Cette réa­li­sa­tion choc a né­ces­si­té une mise en scène par­ti­cu­lière. Ils se sont ins­pi­rés des tra­vaux de Yann To­ma, un ar­tiste contem­po­rain qui a dé­ve­lop­pé son art au­tour de ce su­jet. La mise à mort est dé­ve­lop­pée par l’élève lui-même, qui sert de mo­dèle pour la scène. De la Cène avec Jé­sus au film Ba­sic Ins­tinct, les pho­to­graphes ont fait preuve d’ima­gi­na­tion. « C’est un tra­vail amu­sant. Ce­la ex­plore les su­jets d’ac­tua­li­té. Nous avons fait des clins d’oeil éga­le­ment. On sa­vait ce que l’on vou­lait. Ce­la montre que l’on peut tou­cher à tout en étant dans la créa­tion et l’ori­gi­na­li­té », ex­plique Ni­co­las, un pho­to­graphe.

Pour dé­dra­ma­ti­ser ces scènes vio­lentes, les élèves ont édi­té le ma­king of de ces mises en scène dans le but de ne pas cho­quer les plus jeunes. Les vi­si­teurs peuvent éga­le­ment dé­cou­vrir la ga­le­rie consa­crée à Ro­din réa­li­sée l’an der­nier pour les 100 ans de la mort du sculp­teur. L’ex­po­si­tion est vi­sible jus­qu’au 22 no­vembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.