PRO­TO­TYPE

Etu­dié sur la base de la R1200 GS, ce proto ins­pi­ré par le rallye montre la grosse BMW sous un nou­veau jour. Si la pro­po­si­tion fe­rait le bon­heur des rai­ders les plus spor­tifs, elle n’est pas pré­vue pour être com­mer­cia­li­sée.

Trail Adventure - - SOMMAIRE -

Notre homme sur la Tou­ra­tech R1200 GS Rallye.

Jo­chen Schanz m’a d’abord ex­pli­qué le sens de sa dé­marche. Me voi­ci main­te­nant au gui­don du pro­to­type, cette Tou­ra­tech Rallye dé­ri­vée d’une R1200 GS que seuls Jo­chen et l’un de ses hommes ont alors eu le loi­sir d’es­sayer. L’échap­pe­ment AC Sch­nit­zer en car­bone ru­git mé­cham­ment au moindre mou­ve­ment de ro­ta­tion de la poi­gnée. Pro­met­teur… et in­ti­mi­dant ! La vio­lente pous­sée qui s’en­suit au dé­mar­rage fait un ins­tant gi­cler les gra­viers… avant d’être in­ter­rom­pue par l’an­ti-pa­ti­nage ! Dif­fi­cile d’avan­cer dans ces condi­tions, il n’y a plus qu’à désac­ti­ver le sys­tème.

Di­rec­teur gé­né­ral dé­lé­gué de Tou­ra­tech, Jo­chen Schantz est le très dis­cret par­te­naire d’Her­bert Sch­wartz. Un homme de l’ombre qui se sa­tis­fait plei­ne­ment de tra­vailler sur les as­pects tech­niques et la pro­duc­tion de l’en­tre­prise. Consi­dé­ré que celle-ci ajoute près de 500 ré­fé­rences à son ca­ta­logue chaque an­née, Jo­chen est un homme très oc­cu­pé. Ce qui ne l’em­pêche pas d’être un grand adepte du rallye et du grand tou­risme off-road. C’est d’ailleurs à l’oc­ca­sion d’un raid en Afrique qu’Her­bert et lui ont fait connais­sance.

Quand, en 2013, BMW a sor­ti sa R1200GS “K50” à re­froi­dis­se­ment se­mi-li­quide, Jo­chen a aus­si­tôt fla­shé sur la nou­veau­té, pres­sen­tant que celle-ci avait le po­ten­tiel pour de­ve­nir la moto dont il rê­vait, sa­chant que comme beau­coup, Jo­chen a gran­di avec les images du Da­kar dans la tête. « Chez Tou­ra­tech, nous avons es­sen­tiel­le­ment des

« La moto de rallye est une ré­fé­rence en termes d’er­go­no­mie. Pour voya­ger dans le dé­sert, il n’y a pas mieux. »

mo­tos de grand tou­risme et j’avais en­vie d’une ma­chine plus spor­tive, plus fun à pi­lo­ter. Je vou­lais un res­sen­ti dif­fé­rent, être da­van­tage as­sis sur la moto que “dans” la moto afin d’avoir une plus grande li­ber­té de mou­ve­ments et pou­voir exer­cer un meilleur contrôle. Char­ger l’avant plus fa­ci­le­ment, par exemple. »

Avec un staff d’une quin­zaine de de­si­gners et d’in­gé­nieurs qui tra­vaillent au R&D de Tou­ra­tech, Jo­chen n’a pas eu trop de mal à trou­ver des vo­lon­taires. Ils se sont par­ta­gé le bou­lot à trois : Bart Van den Bo­gaard au de­si­gn, Dirk Bendl à la ma­quette en ar­gile et Lars Wür­de­mann à l’adp­ta­tion des sus­pen­sions et aux tech­no­lo­gies as­so­ciées, le tout der­nier sys­tème d’amor­tis­seurs se­mi-ac­tifs de la mai­son étant bien sûr uti­li­sé.

Ins­pri­ra­tion Da­kar

La mise oeuvre n’a pas traî­né. Pour pou­voir bé­né­fi­cier du coup de pro­jec­teur que lui vau­drait sa pré­sence au sa­lon de Mi­lan, fin 2013, le pro­jet de­vait être prêt en quelques se­maines. Deux ma­chines ont été né­ces­saires, Bo­gaard et Bendl s’oc­cu­pant du de­si­gn sur l’une tan­dis que Wür­de­mann peau­fi­nait la tech­no­lo­gie sur l’autre. Le ré­sul­tat est unique. La Rallye est un vé­ri­table hy­bride. Cer­tains élé­ments sont ins­pi­rés des su­per­bikes des an­ciens Pa­ris-Da­kar mais sous un de­si­gn contem­po­rain, comme la longue selle plate et étroite au ni­veau de l’en­tre­jambe et un gui­don haut et large po­si­tion­né vers l’avant. La tri­an­gu­la­tion gui­don/selle/re­pose-pieds est proche de celle des mo­tos d’en­du­ro. Le ca­ré­nage est sim­pli­fié et son de­si­gn an­gu­leux, la marque de fa­brique de Tou­ra­tech. « Je me suis beau­coup in­té­res­sé à la course et j’ai tou­jours pen­sé que la moto de rallye était une ré­fé­rence en termes d’er­go­no­mie. Dès lors qu’on voyage dans le dé­sert, il n’y a pas de mieux. Pour avoir dé­jà fait rou­ler des mo­tos au Da­kar (des BMW F650 GS au dé­but des an­nées 2000), nous avons une cer­taine expérience en la ma­tière. »

Jo­chen et son équipe n’ont pas tou­ché au mo­teur. Ils se sont conten­tés de chan­ger l’échap­pe­ment. Ils n’avaient nul be­soin de cher­cher des che­vaux

On connais­sait le trail GT, voi­ci le trail Su­per­bike. Elle est bonne à tout cette

R1200 GS !

Tou­ra­tech s’est af­fran­chi du style BMW pour ob­te­nir une po­si­tion de conduite plus spor­tive avec un car­ros­sage ins­pi­ré du rallye. Ce proto est équi­pé des su­pen­sions “mai­son“DDA Plug & Tra­vel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.