EAU

VOYAGE DANS LE MAGMA

TRAVEL EXTRA magazine - - Sommaire -

La géobiologie est sou­vent peu ou mal connue et pour­tant elle se dé­ve­loppe de plus en plus. Elle cor­res­pond à l’étude de l’im­pact de l’en­vi­ron­ne­ment sur le vi­vant et no­tam­ment des ondes liées aux champs ma­gné­tiques et élec­triques, cou­rants d’eaux sou­ter­rains, ré­seaux tel­lu­riques dits « géo­bio­lo­giques ». Ce sont gé­né­ra­le­ment des mé­thodes ra­dies­thé­siques qui sont uti­li­sées par les géo­bio­logues pour dé­tec­ter ces phé­no­mènes.

Cette connais­sance des éner­gies dites tel­lu­riques par l’homme n’est pas nou­velle, l’im­plan­ta­tion de nom­breux temples à l’époque ro­maine, et même cel­tique, en est la preuve. L’homme a ain­si su édi­fier des mo­nu­ments en te­nant compte des forces de la terre. L’uti­li­sa­tion de la ba­guette de sour­cier per­met de dé­ter­mi­ner des zones de per­tur­ba­tion.

La géobiologie est donc une science éner­gé­tique bien connue des an­ciens fon­da­teurs. Néan­moins, l’ap­pel­la­tion « géobiologie » est quant à elle bien ré­cente. Il s’agit alors de prendre en compte l’im­pact des rayon­ne­ments na­tu­rels et des rayon­ne­ments dits ar­ti­fi­ciels tels que les champs élec­tro­ma­gné­tiques. Ces champs in­vi­sibles sont gé­né­ra­le­ment très pré­sents dans nos ha­bi­tats et ont un im­pact no­cif sur l’être vi­vant, d’où le pro­jet pour de nom­breux géo­bio­logues de dé­ve­lop­per une « mé­de­cine de l’ha­bi­tat »…

Étienne Sch­midt, géo­bio­lo­giste

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.