UN DI­PLÔME POUR LES GUIDES DE TREK NÉPALAIS

AU­CUN DI­PLÔME RE­CON­NU IN­TER­NA­TIO­NA­LE­MENT N’ENCADRAIT LES GUIDES DE TREK­KING AU NÉ­PAL JUS­QU’À PRÉ­SENT. L’ÉMER­GENCE D’UNE FOR­MA­TION QUALIFIANTE SÉ­RIEUSE POUR­RAIT POUR­TANT CHAN­GER LA DONNE DU­RANT LES AN­NÉES À VE­NIR.

Trek - - LE MAG - PAULO GROBEL

Été 2017. Une date his­to­rique car c’est la pre­mière édi­tion of­fi­cielle d’une for­ma­tion qualifiante In­ter­na­tio­nal Moun­tain Lea­der (IML, l’équi­valent au ni­veau in­ter­na­tio­nal de notre di­plôme d’ac­com­pa­gna­teur en moyenne mon­tagne AMM), or­ga­ni­sée par la NMA (Ne­pal Moun­tai­nee­ring As­so­cia­tion) avec le sou­tien de l’UIAA (Union in­ter­na­tio­nale des As­so­cia­tions d’al­pi­nisme). Le dé­but, donc, d’une nou­velle réa­li­té au Né­pal mais sur­tout l’abou­tis­se­ment d’une belle his­toire.

À l’été 2002, Hen­ri Si­gay­ret met­tait en place avec la NMA une for­ma­tion tech­nique en com­plé­ment des stages « ba­sic » et « ad­van­ced ». L’an­née sui­vante, il est se­con­dé par Pa­trick Ma­gnier qui va per­mettre de pé­ren­ni­ser la for­ma­tion avec le sou­tien de la Fon­da­tion Petzl. Sous l’égide de la NMA, le « Petzl Trai­ning » connaî­tra un beau suc­cès. Dou­ce­ment, une ré­flexion émerge sur la né­ces­si­té d’un di­plôme in­ter­na­tio­nal pour les guides de trek, sui­vant en ce­la l’exemple de la for­ma­tion de guide de haute mon­tagne UIAGM au Né­pal. Une dy­na­mique sou­te­nue par Steve Long, res­pon­sable des for­ma­tions à l’UIAA. En pa­ral­lèle, les tour-opé­ra­teurs se sont im­pli­qués de­puis long­temps dans la for­ma­tion des guides de trek népalais avec des ac­tions pi­lo­tées par leurs réceptifs lo­caux et à des­ti­na­tion de leurs per­son­nels res­pec­tifs. L’Ifrem­mont (Ins­ti­tut de for­ma­tion et de re­cherche en mé­de­cine de mon­tagne) et cer­tains mé­de­cins se sont éga­le­ment im­pli­qués dans ces for­ma­tions « mai­son » pour le contenu mé­di­cal. Dans les dif­fé­rentes agences, ces ac­com­pa­gna­teurs for­més et com­pé­tents (mais non di­plô­més), ont tous une li­cence de guide de trek après une for­ma­tion d’un mois mise en place par le gou­ver­ne­ment et in­dis­pen­sable pour être en­re­gis­tré et en règle au Né­pal. Ils sont payés entre 50 et 90 €/jour. Pour mé­moire, le sa­laire men­suel moyen à Kat­man­dou est de 15 000 à 20 000 rou­pies (soit 150 à 200 par mois.

Reste à sa­voir, dé­sor­mais, comment vont se po­si­tion­ner les agences fran­çaises avec l’émer­gence de ces nou­veaux ac­teurs di­plô­més aux stan­dards in­ter­na­tio­naux. Et du cô­té des agences né­pa­laises ou de la foul­ti­tude de « guides de trek » népalais ? Quelle en se­ra la ré­per­cus­sion sur l’en­ca­dre­ment des treks à plus long terme ? Cette for­ma­tion IML va-t-elle s’an­crer dé­fi­ni­ti­ve­ment dans le pay­sage des pro­fes­sion­nels népalais du trek jus­qu’à at­teindre une taille cri­tique suf­fi­sante pour de­ve­nir re­pré­sen­ta­tive d’une qua­li­té de for­ma­tion et de com­pé­tences, at­tes­tées par un di­plôme in­ter­na­tio­nal ? À suivre…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.