TRUCKS RE­TRO

LA­TIL PB2 1932 – Mis­sion Wau­thier : Le Sa­ha­ra, terre d’aven­ture

Trucks Mag - - Sommaire -

Af­fron­ter « El Ba­har », la mer de sable, est un sa­cré chal­lenge. Thier­ry Sa­bine en 1986 en a fait la fa­tale ex­pé­rience. Mais elle fait tou­jours rê­ver. Tout au­tant qu’au dé­but du XXe siècle. Le ca­pi­taine Pein en 1909 n’avait-il pas ten­té de re­lier Ouar­gla à El Go­lea sur une mo­to­cy­clette? Pure fo­lie. Qui au­rait pu se ter­mi­ner dra­ma­ti­que­ment si une pa­trouille de Toua­regs ne s’était lan­cée à sa re­cherche. De triste mé­moire, on se sou­vient de la pre­mière co­lonne mo­to­ri­sée au Sa­ha­ra, celle du gé­né­ral La­per­rine, jon­chée des car­casses des 700 cha­meaux char­gés de son ra­vi­taille­ment, ou en­core de celle du gé­né­ral Le­clerc, en sens in­verse, ba­li­sée par des épaves de ca­mions. L’aven­ture de l’oc­cu­pa­tion des oa­sis et de la dé­cou­verte de cette mer de sable, qui s’étend de la côte at­lan­tique jus­qu’aux bords de la mer Rouge, sur une sur­face de 8 mil­lions de km2, a coû­té un nombre in­cal­cu­lable de vies hu­maines. Mais ni le manque d’eau ou de vivres, ni la cha­leur, ni l’hos­ti­li­té bien lé­gi­time des po­pu­la­tions no­mades qui ten­taient d’échap­per à la sou­mis­sion ne dé­cou­ra­gèrent ces aven­tu­riers ve­nus du Nord pour ten­ter de pé­né­trer cette énigme que fut et de­meure le Sa­ha­ra. Afin de ré­duire les risques in­hé­rents à ces raids que d’au­cuns as­si­mi­laient à des in­cur­sions dans la four­naise, il fut dé­ci­dé de faire ac­com­pa­gner les ca­mions au sol par des avions. Ces der­niers de­vinrent en 1918 des concur­rents im­bat­tables sur les liai­sons Ouar­gla-In Sa­lah. A par­tir de là l’au­to et l’avion vont s’en­trai­der de fa­çon très lo­gique. Les ca­mions re­con­naissent les iti­né­raires, trans­portent les fûts d’es­sence et tout le ma­té­riel in­dis­pen­sables aux étapes, re­pèrent et ba­lisent les ter­rains d’at­ter­ris­sage éven­tuels. Et, à l’in­verse, l’avion donne des in­for­ma­tions cru­ciales aux ca­mions leur per­met­tant no­tam­ment d’évi­ter le fesh fesh, les dunes et autres bar­khanes.

La mis­sion Wau­thier-Bréard

Dès cet ins­tant, les raids de re­con­nais­sance miaé­rienne, mi-au­to­mo­bile de­vinrent mon­naie cou­rante. Le ca­pi­taine Wau­thier, qui sem­blait être char­gé de l’or­ga­ni­sa­tion des trans­ports aé­riens du Sa­ha­ra et du Sa­hel, condui­sit une pre­mière mis­sion en 1931 avec un cer­tain Pou­lin. La se­conde, com­po­sée d’un avion (SPCA construit à La Cio­tat) et d’un ca­mion La­til, eu donc lieu en 1933, avec l’en­seigne de vais­seau Bréard pour conduire le ca­mion. La mis­sion ac­com­plie en mars 1933, et dé­ci­dée entre le ca­pi­taine Wau­thier, grand avia­teur, et Georges Es­tienne, di­rec­teur de la Com­pa­gnie gé­né­rale trans­sa­ha­rienne, ca- mions et au­to­bus au Sa­ha­ra, avait donc pour but d’ef­fec­tuer une liai­son entre Al­ger, Ta­man­ras­set et Bil­ma. Wau­thier s’oc­cu­pait d’un avion et Bréard de deux ca­mions La­til d’une charge utile de 4,2 tonnes cha­cun (es­sence, eau, vivres, pièces de re­change et ar­me­ment lé­ger). Bréard em­por­tait aus­si un poste ra­dio lui per­met­tant de com­mu­ni­quer avec l’avion et les sta­tions au sol. Les ca­mions et l’avion, à par­tir de Ta­man­ras­set, jouaient al­ter­na­ti­ve­ment leurs rôles res­pec­tifs d’éclai­reurs. Lorsque les ca­mions dé­cou­vraient un site pos­sible d’at­ter­ris­sage ils trans­met­taient leur po­si­tion à l’avion qui les y re­joi­gnait. A son tour ce der­nier sur­vo­lait la piste que les ca­mions au­raient à par­cou­rir le len­de­main. En mars 1933 la mis­sion re­lie Ta­man­ras­set à Bil­ma, dis­tantes de 1190 km par I-n Azaoua. Cette piste res­te­ra qua­si in­uti­li­sée, sauf en 1942 pour ai­der Le­clerc au Tchad.

La­til type PB2 de la mis­sion Wau­thierB­réard re­cons­ti­tué par

la Fon­da­tion Ber­liet.

Le ca­mion La­til type PB2 de 1932 est pro­duit de­puis 1931. Il est ani­mé par un mo­teur es­sence 4 cy­lindres (105 x 160 mm) dé­ve­lop­pant 21 ch. Charge to­tale : 4,2 tonnes.

Ci-des­sus poste de conduite du PB2 et ci-des­sous coffres à ou­tils. Ce vé­hi­cule ef­fec­tua la pre­mière tra­ver­sée mo­to­ri­sée ouest-est du Té­né­ré sans in­ci­dent mé­ca­nique ma­jeur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.