En in­tro­dui­sant un risque de pré­ca­ri­sa­tion du sta­tut de sa­la­rié, le pro­jet de loi tra­vail dé­chaîne les dé­bats et les ma­ni­fes­ta­tions. Le 3 mai, le texte pas­se­ra de­vant le Par­le­ment. Entre-temps, il au­ra été dis­sé­qué par les com­mis­sions par­le­men­taires. vou

Trucks Mag - - Dos­sier -

Dos­sier réa­li­sé par Sil­via Le Goff. Pho­tos : DR. n texte adap­té au Me­def ve­nant du gou­ver­ne­ment so­cia­liste. Dès la pré­sen­ta­tion des me­sures, le 4 no­vembre, la mi­nistre du Tra­vail, My­riam ElK­hom­ri, a dû dé­fendre sa ré­forme du code du tra­vail en cla­mant qu’elle ne vou­lait pas lais­ser le sa­la­rié seul face à l’em­ployeur. Ouf ! Il n’em­pêche que le texte a été re­to­qué le 14 mars par le gou­ver­ne­ment pour rendre ses in­ten­tions plus li­sibles. Le pro­jet de loi a dé­jà dé­clen­ché trois ma­ni­fes­ta­tions: les 9, 12, 31 mars et une autre était a prio­ri pré­vue pour le 28 avril mo­bi­li­sant jeunes, fonc­tion­naires et tout l’uni­vers du trans­port, conduc­teurs y com­pris ( cf. page 30).

In­dem­ni­tés prud’ho­males

Les par­ties ré­écrites portent no­tam­ment sur le pla­fon­ne­ment des in­dem­ni­tés prud’ho­males en cas de li­cen­cie­ment abu­sif. Celles-ci avaient été

Le pro­jet de loi pré­sen­té par la mi­nistre du Tra­vail, My­riam El Khom­ri, a été re­to­qué le 14 mars par le gou­ver­ne­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.