L’Etat va dé­pen­ser plus d’ar­gent

en 2018

Trucks Mag - - Actus - MF

C’es­tun re­tour­ne­ment de tendance pour li­mi­ter la dé­gra­da­tion de l’état des routes. Le gou­ver­ne­ment pré­voit, en 2018, de ré­orien­ter en ce sens l’ac­tion de l’Agence de fi­nan­ce­ment des in­fra­struc­tures de trans­port de France (AFITF). Les moyens consa­crés à l’en­tre­tien doivent pas­ser à 482 mil­lions contre 387 mil­lions d’eu­ros cette année. Soit une pro­gres­sion de 27%. Les moyens de l’Agence pour in­ves­tir dans la construc­tion d’in­fra­struc­tures rou­tières se main­tiennent quant à eux à 450 mil­lions d’eu­ros (+ 4 M€). Dans l’en­semble, la route se taille la part du lion puisque l’Etat lui consa­cre­ra 932 mil­lions d’eu­ros. C’est ce qu’il res­sort de la pré­sen­ta­tion faite le 27 sep­tembre par le mi­nis­tère des Tran­sports du pro­jet de loi de Fi­nances. Glo­ba­le­ment, les cré­dits de l’AFITF doivent ga­gner 10% pour at­teindre 2,4 mil­liards d’eu­ros contre 2,2 grâce à la hausse de la TICPE. Le fer­ro­viaire vient en deuxième place avec 729 mil­lions pour les in­fra­struc­tures et 271 mil­lions d’eu­ros consa­crés à l’achat de nou­veaux trains de type Co­rail. Mais il y a des pa­rents pauvres. Le fret fer­ro­viaire voit ses cré­dits s’ef­fri­ter à 28 mil­lions (-5 M) tout comme les ports avec 36 mil­lions contre 42 mil­lions en 2017. Le ré­seau flu­vial voit ses moyens à peine fré­mir à 105 mil­lions d’eu­ros (+3 M€).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.