Nu­kep­roof Mega 290 Comp Le ta­pis vo­lant !

Vélo Tout Terrain - - BIKE CONNECTION WINTER -

2 299,99 € | 15,4 kg en taille L sans pé­dales | Déb. av. : 160 mm | Déb. ar. : 155 mm Pra­tique : ran­do-spor­tive, val­lon­né, mon­tagne Nu­kep­roof a conçu son Mega en hom­mage à la my­thique course de des­cente ma­ra­thon qu’est la Me­ga­va­lanche de l’Alpe d’Huez. Né en 2009, il en est au­jourd’hui à sa qua­trième évo­lu­tion. On l’a tes­té dans sa ver­sion Comp 290, un 29’’ plus qu’abor­dable... Texte : Ni­co­las Le Car­ré - Pho­tos : D.R.

Le Mega, c’est d’abord la ma­chine au gui­don de la­quelle Sam Hill s’est illus­tré en rem­por­tant le clas­se­ment gé­né­ral 2017 des En­du­ro World Se­ries. OK, c’était sur la ver­sion car­bone et en roues de 27.5’’. Mais dans l’idée, on peut se dire que cette ver­sion Comp en roues de 29’’ et châs­sis en alu­mi­nium se­ra pro­ba­ble­ment adap­tée au com­mun des mor­tels que nous sommes. Com­bi­ner gros dé­bat­te­ment et grandes roues n’est pas un exer­cice fa­cile. Force est de consta­ter que les An­glais ont bien réus­si leur coup et que le 290 est plu­tôt équi­li­bré. Et sur­tout, à moins de 2 300 €, il vous en donne pour votre ar­gent. Pas de mi­racle, pour

pro­po­ser une ma­chine com­pé­ti­tive à un tel prix, la marque a re­cours à la vente en di­rect via le site www.chain­reac­tion­cycles.com. Pour 2018, le Mega a été lé­gè­re­ment re­ma­nié pour res­ter dans le coup. Ce­la com­mence par l’adop­tion du for­mat Boost au ni­veau des axes de roues (12X148mm à l’ar­rière et 15X110mm à l’avant). En gé­né­ral, Boost + cadre conçu en trans­mis­sion mo­no­pla­teau = bases courtes. Pas chez Nu­kep­roof ! Ici, les bases res­tent vo­lon­tai­re­ment longues. 450mm, c’est un choix as­sez sur­pre­nant là où les autres marques es­sayent de les rac­cour­cir au maxi­mum pour ga­gner en ma­nia­bi­li­té. La marque an­glaise a pré­fé­ré uti­li­ser l’es­pace pré­vu à l’ori­gine pour un dé­railleur avant pour aug­men­ter la ri­gi­di­té au ni­veau du point de pi­vot prin­ci­pal. Si la lon­gueur des bases n’a pas été mo­di­fiée, la lon­gueur du tube su­pé­rieur a été lé­gè­re­ment aug­men­tée sur les grandes tailles. Une de­mande faite par de nom­breux pi­lotes qui trou­vaient ce der­nier un peu trop court sur les mo­dèles pré­cé­dents. La der­nière évo­lu­tion sur le mo­dèle 2018, c’est le pas­sage au for­mat mé­trique au ni­veau de l’amor­tis­seur ar­rière, avec un Ro­ckS­hox Su­per De­luxe R. Vu le ta­rif pro­po­sé, l’équi­pe­ment de la ver­sion Comp est mal­gré

tout pen­sé pour en­cais­ser un mi­ni­mum, à com­men­cer par les com­po­sants Nu­kep­roof Neu­tron (poste de pi­lo­tage et roues) vrai­ment bien pen­sés. Le reste est plus com­mun : du Shi­ma­no pour les freins (Deore) et la trans­mis­sion (SLX), une fourche Ro­ckS­hox Ya­ri et un com­bo de pneus Maxxis High Rol­ler II.

Hy­per to­lé­rance !

Les pluies abon­dantes des jours pré­cé­dents ont ren­du le ter­rain par­ti­cu­liè­re­ment pié­geux. Qu’à ce­la ne tienne, après tout le par­cours de la Me­ga­va­lanche est du genre hos­tile ! Au gui­don du Nu­kep­roof, on prend ra­pi­de­ment ses aises. Il faut dire qu’il est du genre ac­cueillant. Dès les pre­miers tours de roues, on sent bien que les in­gé­nieurs l’ont pen­sé pour “bouf­fer” du dé­ni­ve­lé né­ga­tif. La longue as­cen­sion qui nous mène au point de dé­part des pistes le confirme. Le Nu­kep­roof ne re­chigne pas à mon­ter, mais il ne faut pas le brus­quer. Il pré­fè­re­ra vous me­ner aux som­mets via les pistes 4X4 peu ac­ci­den­tées où l’on peut pé­da­ler en rythme et de fa­çon souple, sans trop avoir à sol­li­ci­ter la sus­pen­sion ar­rière. On prend son temps, on pé­dale rond... et ça passe, il suf­fit de ne pas être pres­sé. A l’in­verse de son grand frère le RC3, le Su­per De­luxe R ne dis­pose d’au­cun ré­glage de la com­pres­sion. Ajou­tez-y un poids qu’on qua­li­fie­ra de gé­né­reux et d’une géo­mé­trie bien en­ga­gée et vous com­pren­drez que le Mega 290, on ne l’achète pas pour faire pé­ter les KOM en mon­tée sur Stra­va. Mais dès que la pente s’in­verse, c’est une autre his­toire. Ce Nu­kep­roof, c’est le vé­lo ty­pi­que­ment an­glais que l’on at­tend de pou­voir sor­tir le wee­kends pour al­ler se ti­rer la bourre au bike-park du coin avec les potes. Le genre de ma­chine ul­tra simple à ap­pré­hen­der et qui vous pro­cure

un plai­sir de pi­lo­tage im­mé­diat. De toutes les ma­chines que j’ai pu rou­ler lors du Bike Con­nec­tion Win­ter, c’est la moins chère et pour­tant c’est celle avec la­quelle j’ai pris le plus de plai­sir à rou­ler... un comble ! Pour­quoi, vous al­lez me dire ? Tout sim­ple­ment parce que l’on pi­lote à vue sur un ter­rain que l’on ne connaît pas et où chaque prise d’angle peut vous mettre au ta­pis, c’est celle qui m’a mis le plus en confiance. Hy­per to­lé­rant, le 290 tient fu­rieu­se­ment le pa­vé dès qu’on lâche les freins, mais de­mande à être brus­qué lorsque la vitesse di­mi­nue. Il aime qu’on lui rentre de­dans pour le sor­tir d’une épingle, qu’on exa­gère dans les ap­puis pour al­ler cher­cher du grip ou qu’on le cha­hute un peu en sor­tie de vi­rage. Bref, qu’on le pi­lote en mode vi­ril. Pour au­tant, lâ­chez les freins quand ça ta­basse et il se trans­forme en ta­pis vo­lant sur les gros bouts de lignes droites bien dé­fon­cés. Là, il vous per­met­tra même de vous éco­no­mi­ser en par­don­nant quelques er­reurs de pi­lo­tage. La seule li­mite, ce se­ront alors les freins Shi­ma­no Deore, fran­che­ment lé­gers compte te­nu des ca­pa­ci­tés of­fertes par le châs­sis et les sus­pen­sions.

Les courbes du Mega sont une vraie réus­site et la dé­co vrai­ment soi­gnée. A 2 300 €, on sa­lue l’ef­fort de la marque ir­lan­daise pour of­frir des vé­los ul­tra sexy (et qui marchent !) à des prix plus qu’at­trac­tifs.

Les roues Nu­kep­roof Neu­tron sont à l’image du Mega : à la fois es­thé­tiques, fiables et per­for­mantes. A dé­faut d’être lé­ger, le cadre en alu­mi­nium du Mega offre un su­perbe com­pro­mis entre to­lé­rance et ri­gi­di­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.