Cri­tères de no­ta­tion

Vélo Tout Terrain - - LES TESTS DE LA RÉDACTION -

Le ren­de­ment : Le ren­de­ment est sou­vent lié au poids du VTT et à sa ré­sis­tance au rou­le­ment (pneu­ma­tiques et roues). Mais c’est aus­si le rap­port entre l’ef­fort four­ni par le pi­lote et la vitesse à la­quelle il roule.

Le confort : Le confort se dé­fi­nit se­lon plu­sieurs cri­tères, à com­men­cer par la po­si­tion de pi­lo­tage. On dit qu’elle est confor­table lorsque la ré­par­ti­tion du poids du pi­lote sur ses trois points d’ap­pui, à sa­voir les deux mains et le fes­sier, est iden­tique. Le confort peut aus­si être éva­lué à par­tir de la ca­pa­ci­té du VTT de fil­trer les vi­bra­tions (par ses sus­pen­sions ou par la qua­li­té des tubes du cadre).

La ma­nia­bi­li­té : On consi­dère qu’un VTT est ma­niable lors­qu’il est ca­pable de s’ins­crire ai­sé­ment dans une courbe de faible rayon et sur­tout de la conser­ver.

La sta­bi­li­té : La sta­bi­li­té d’un VTT s’éva­lue se­lon plu­sieurs cri­tères mais le prin­ci­pal re­pose sur la ca­pa­ci­té du VTT de res­ter en ligne quelle que soit la na­ture du ter­rain. En courbe, le VTT doit conser­ver sa tra­jec­toire sans que le pi­lote ait à s’em­ployer pour conser­ver la ligne dé­si­rée. Il en est de même au frei­nage : le VTT ne re­bon­dit pas de l’ar­rière et le vé­lo reste en ligne. Autre point qui peut ai­der à la dé­fi­nir : en saut, le VTT doit gar­der le plus pos­sible une po­si­tion neutre, c’est-à-dire qu’il ne doit plon­ger ni sur l’avant, ni vers l’ar­rière.

Le rap­port prix/équi­pe­ment : Cette no­tion met en re­la­tion à la fois la qua­li­té du cadre, la va­leur de ses com­po­sants et le prix de vente de l’en­gin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.