Evé­ne­ment : Ti­tan De­sert

Vélo Tout Terrain - - SOMMAIRE - Texte : Ch­ris­tophe Vé­ri­té Pho­tos : D.R. ASO / X.O.F.

Dé­jà douze ans que plu­sieurs cen­taines de vaillants par­ti­ci­pants af­frontent les sables du Ma­roc ! Dé­serts, mon­tagnes, cols, ergs et ruis­seaux ac­com­pagnent les pi­lotes dans cette fan­tas­tique che­vau­chée d’une se­maine pour faire par­tie des lé­gendes qui ont domp­té la so­li­tude du dé­sert ma­ro­cain.

Peut-être n’avez-vous ja­mais en­ten­du par­ler de la Gaes Ti­tan De­sert ? Il faut dire que jus­qu’à l’an der­nier, l’or­ga­ni­sa­tion 100% es­pa­gnole jouait es­sen­tiel­le­ment sur ses terres avec un

pu­blic 100% lui aus­si es­pa­gnol. La donne a chan­gé car en fin d’an­née 2017, ASO (Roc d’Azur, Tour de France, etc...) a re­pris en par­tie l’évé­ne­ment en par­te­na­riat avec l’équipe dé­jà en place. Ce qui fait que cette an­née, on comp­tait une tren­taine de Fran­çais sur les 600 ins­crits au dé­part. Il faut bien com­men­cer un jour ! A quatre heures de vol (avec une cor­res­pon­dance à Ca­sa­blan­ca) de Pa­ris, la GAES Ti­tan De­sert offre une op­por­tu­ni­té aux ac­cents exo­tiques à quelques en­ca­blures de notre Hexa­gone. De l’erg Cher­bi près de Mer­zou­ga, l’unique erg du dé­sert ma­ro­cain, long de 23 km avec ses dunes culmi­nant jus­qu’à 150m de hau­teur en pas­sant par Er­ra­chi­dia, an­cienne base de la lé­gion étran­gère fran­çaise, cons­truite au dé­but du XXe siècle, vous par­ti­rez aus­si à la dé­cou­verte de Ta­fi­la­fet, le plus grand oa­sis du Sa­ha­ra ma­ro­cain qui s’en­roule au­tour de la ri­vière Ziz, près d’Er­foud. Par-de­là les dunes et les mon­tagnes, vous dé­cou­vri­rez aus­si la cor­dillère de Sa­grho, d’ori­gine vol­ca­nique, à l’est de l’At­las. Là-bas, vous pour­riez res­sen­tir l’ap­pel du dé­sert que ce lieu sym­bo­lise au mieux, se­lon la lé­gende. Pe­tit dé­tail, Za­grho veut dire sé­che­resse en langue Ta­ma­zight : c’est aus­si la zone la plus aride de l’At­las et la plus haute avec son point culmi­nant à 2712m. Il fau­dra pré­voir de quoi s’hy­dra­ter ! Vos traces pour em­mè­ne­ront éga­le­ment vers la val­lée du Dades, le point de dé­part de la route des Kas­bahs, par­se­mée de ksours, des villages for­ti­fiés, dont beau­coup sont dé­sor­mais en ruines. Plan­tée à 1 600 m d’al­ti­tude, Bou­malne de Dades est la ca­pi­tale ad­mi­nis­tra­tive de la ré­gion et son cli­mat froid et hu­mide se ca­rac­té­rise par une ab­sence de pal­miers dat­tiers, pour­tant si ca­rac­té­ris­tiques du Ma­roc. Et pour (presque) fi­nir votre pé­riple au coeur du dé­sert, vous par­ti­rez à la dé­cou­verte d’Ifrane, une pro­vince consi­dé­rée comme la Suisse du Ma­roc : à 1600m d’al­ti­tude, le pay­sage de dunes et

de dé­sert est rem­pla­cé par ce­lui du moyen At­las avec des sa­pins et des prai­ries ver­doyantes ! Du tech­nique et pas mal de dé­ni­ve­lé sont ce­pen­dant au pro­gramme ! Voi­là, sans dé­gros­sir, ce qui vous at­tend à la GAES Ti­tan Dé­sert, avec des va­riantes chaque an­née, afin de re­nou­ve­ler le ca­rac­tère aven­tu­rier du par­cours, pour le plus grand plai­sir des par­ti­ci­pants. Une course, une aven­ture, voire plus pour cer­tains : une lé­gende à domp­ter.

La Gaes Ti­tan Dé­sert, une course, une aven­ture, voire plus pour cer­tains : une lé­gende à domp­ter !

UN LEA­DER, DES OUT­SI­DERS

Il se­rait fas­ti­dieux de re­ve­nir sur cha­cune des six étapes de cette an­née qui comp­ta­bi­li­saient un to­tal de 620 km et avec 7 520 m de dé­ni­ve­lé po­si­tif, tout de même ! Les trois pre­mières étapes se sont faites sur plus de 100 km cha­cune (115, 114, 122 km), avec les plus gros dé­ni­ve­lés éga­le­ment de cette édi­tion 2018. Les trois der­nières étaient sous la barre des 100 km (95, 94 et 79 km). Sa­chez éga­le­ment que les 2e et 3e étapes se sont cou­rues sous un for­mat ma­ra­thon en au­to­no­mie to­tale : les par­ti­ci­pants de­vaient em­me­ner avec eux toutes leurs af­faires, hor­mis la tente qu’ils re­trou­vaient au bi­vouac en plein dé­sert le soir. Avec les par­cours pré­vus, il fal­lait choi­sir entre le su­per­flu et le strict mi­ni­mum afin de rou­ler au plus lé­ger, sans rien ou­blier ! Au terme de ces six jours de course, c’est Jo­sep Be­latù (Doc­tore Bike Team BMC) qui a si­gné la vic­toire à Maa­did après être par­ti de Mer­zou­ga. Une vic­toire qui vient s’ajou­ter aux deux der­nières édi­tions qu’il a éga­le­ment rem­por­tées ! Il se place de­vant Ra­mon Sa­gués (Pri­ma­flor) et Ro­ber­to Bou (Tbelles Can­non­dale Gaes). Chez les dames, c’est Ra­mo­na Ga­briel (Gar­min) qui s’est im­po­sée de­vant An­na Ra­mi­rez (Es­teve KH-7) et Veerle Clei­ren (Max­led Sol­cam Mont­bike).

Ar­ri­vée des par­ti­ci­pants tout de suite mis dans l’am­biance lo­cale avec un ac­cueil cha­leu­reux !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.