Evé­ne­ment : 10 rai­sons d’al­ler au Roc d’Azur

Vélo Tout Terrain - - SOMMAIRE - Texte : Chris­tophe Vé­ri­té - Pho­tos : D.R.

Le 35 sur Roc an­nées la base d'Azur d'exis­tence na­ture va fê­ter de Fré­jus. du cette 10 Un an­née au ren­dez-vous 14 oc­tobre, ses que nombre d'entre vous ne ra­te­raient pour rien au monde. Quant aux autres, voi­ci quelques dix bonnes rai­sons pour ve­nir au bord de la Mé­di­ter­ra­née dé­but oc­tobre et mu­sar­der sous les der­niers rayons de so­leil de l'an­née, sur fond de VTT pen­dant cinq jours de fo­lie ! 1 Pour (re)dé­cou­vrir un ren­dez-vous de­ve­nu my­thique

For­cé­ment, vous avez dé­jà en­ten­du par­ler du Roc d'Azur, à dé­faut d'y être dé­jà al­lé. De­puis sa créa­tion en 1987 où 7 par­tants se sont ali­gnés au dé­part, le Roc a bien chan­gé ! Au­jourd'hui, ce sont plus de 20 000 par­ti­ci­pants qui viennent sur les courses et ran­don­nées de ce qui est dé­sor­mais le plus gros évé­ne­ment VTT au monde. Un ren­dez-vous in­con­tour­nable, tant pour les ama­teurs que pour les pros qui viennent ici clô­tu­rer leur sai­son en es­pé­rant, se­lon la forme, ac­cé­der au pal­ma­rès pres­ti­gieux de l'épreuve phare du di­manche. Des courses, des ani­ma­tions, un sa­lon, des cham­pions, il ne manque que vous pour que la fête soit com­plète !

2 Pour pro­fi­ter du so­leil et de la plage une der­nière fois

Si vous n'avez pas la chance d'ha­bi­ter au sud de la Loire, oc­tobre est dé­jà sy­no­nyme de gri­saille, de pluie et de tem­pé­ra­tures qui baissent. Qu'à ce­la ne tienne ! Ve­nir au Roc, c'est pro­fi­ter une der­nière fois du so­leil gé­né­reux dans le sud de la France, de la Mé­di­ter­ra­née qui jouxte le sa­lon (100 m !) et l'as­su­rance de faire des par­cours dans l'ar­rière-pays, en plein coeur du mas­sif de l'Es­té­rel pour être pré­cis, avec son lot de ci­gales, de pins et de gra­vettes, si spé­ci­fiques de la ré­gion. Fran­che­ment, un der­nier bain de so­leil, entre potes ou en fa­mille à la mi-oc­tobre, ce­la ne se re­fuse pas tout de même ! Et si vous hé­si­tez en­core, sa­chez qu'il est de bon ton de pré­voir la crème so­laire, l'an­ti-mous­tique, le ber­mu­da et les tongs afin de vivre l'évé­ne­ment comme il se doit !

3 Pour ren­con­trer vos cham­pions

Oc­tobre et le Roc d'Azur marquent la fin de la sai­son pour tous les pi­lotes, es­sen­tiel­le­ment les Fran­çais pour cette date. Lors­qu'ils viennent au Roc, les cham­pions ont ter­mi­né leurs courses et vont en­fin pou­voir faire une pause dans leur en­traî­ne­ment. C'est l'oc­ca­sion rê­vée pour ve­nir à leur ren­contre et il n'est pas rare de croi­ser une Cé­cile Ra­va­nel, un Ju­lien Ab­sa­lon et consorts dans les al­lées, en train de se ba­la­der ou al­lant d'un stand à l'autre pour si­gner des au­to­graphes. Cer­tains d'entre eux iront s'ali­gner au dé­part du Roc ou du ma­ra­thon, voire de l'en­du­ro, mais ils ne sont pas es­sen­tiel­le­ment là pour la gagne. Eux aus­si viennent pro­fi­ter de l'am­biance du Sud ! N'hé­si­tez pas à al­ler à leur ren­contre, ils au­ront tou­jours un mot gen­til et le sou­rire car ils savent aus­si pro­fi­ter de ces ins­tants de ren­contre avec leur pu­blic.

4 Pour ar­pen­ter le sa­lon et ses 300 ex­po­sants

Vous n'avez pas lu tous les compte-ren­dus des sa­lons ? Vous n'avez pas pu al­ler ni à l'Eu­ro­bike, ni aux Pass'Portes pour dé­cou­vrir les der­niers pro­duits qui vont vous faire rê­ver tout l'hi­ver ? Pas de sou­cis, il y a une ses­sion de rat­tra­page au Roc d'Azur ! En marge des courses, un sa­lon se tient sur la base na­ture. 300 ex­po­sants qui pré­sentent pas moins de 500 marques au to­tal, sur une sur­face d'ex­po­si­tion de 30000 m2 (soit en­vi­ron 4 ter­rains de foot­ball pour vous don­ner une idée des chaus­sures à choi­sir pour dé­am­bu­ler !). Vé­los, ac­ces­soires, vê­te­ments, pièces dé­ta­chées, rien ne manque et vous avez la pos­si­bi­li­té d'ache­ter di­rec­te­ment sur place l'ob­jet de votre dé­sir ! Et comme c'est la fin de sai­son, nombre de stands en pro­fitent pour faire des pro­mo­tions sur leurs der­niers stocks, alors au­tant en pro­fi­ter !

Le di­manche, c’est le jour de la course qu’il ne faut pas man­quer : le Roc d’Azur !

6 Pour l'am­biance sur­vol­tée au col du Bou­gnon le di­manche

Vous n'avez ja­mais été spec­ta­teur d'une course of­fi­cielle ? L'oc­ca­sion est trop belle pour ne pas es­sayer lors du Roc d'Azur ! Le di­manche, c'est LE jour de LA course qu'il ne faut pas man­quer : le Roc D'Azur. Le par­cours passe tou­jours par des points em­blé­ma­tiques, comme la des­cente du Four­nel ou le col du Bou­gnon, le sen­tier des doua­niers ou la plage sur le re­tour. Vous vou­lez sa­voir com­ment se vit une course comme le Roc ? Al­lez donc po­ser vos se­melles au Bou­gnon au moins une fois. Toutes pro­por­tions gar­dées, on se croi­rait en haut du Tour­ma­let pen­dant le Tour ! Du monde par­tout, à peine de quoi lais­ser pas­ser les pi­lotes lors­qu'ils montent, des cris d'en­cou­ra­ge­ment, tou­jours un gus ou deux dé­gui­sés (mais pour­quoi ?). Et si vous ai­mez les sen­sa­tions fortes, al­lez au Four­nel : là, ça des­cend sé­vère et vous ver­rez qu'un pi­lote de cross-coun­try sait aus­si mettre les watts quand il faut ! En­vie de beaux pa­no­ra­mas ? Fi­lez sur le sen­tier des doua­niers : les pi­lotes longent le lit­to­ral, à quelques mètres de la mer et les points de vue sont splen­dides !

5 Pour par­ti­ci­per à une des 35 épreuves or­ga­ni­sées sur 5 jours

Une seule course en 1987 et cette an­née, 35 épreuves sont pro­gram­mées. Voi­là. Au mi­lieu de tout ça, vous pour­riez vous sen­tir un peu per­du. Pas de sou­cis, l'or­ga­ni­sa­tion a scin­dé ces épreuves en 4 ca­té­go­ries : com­pé­ti­tion, ran­don­nées, élec­trique et en­fants. De quelques ki­lo­mètres aux re­dou­tés 83 km du ma­ra­thon, il y en a pour tous les goûts et toutes les dis­ci­plines : cross-coun­try, en­du­ro, gra­vel, all moun­tain, drai­sienne, tri­ath­lon, tan­dems. A part la DH, tout ce qui roule en VTT est re­pré­sen­té au Roc d'Azur : im­pos­sible que vous n'y trou­viez pas chaus­sure à votre pied. Par contre, se­lon vos en­vies, il se­ra peut-être trop tard pour vous ins­crire car cer­taines épreuves font le plein dès leur mise en ligne, en dé­but d'an­née !

7 Pour es­sayer les nom­breuses nou­veau­tés mises à dis­po­si­tion

Vous en­vi­sa­gez de chan­ger de mon­ture mais vous sou­hai­tez l'es­sayer ? Il s'agit d'un mo­dèle uni­que­ment ven­du en ligne ? Pas de pro­blème ! Ca­nyon est le spon­sor of­fi­ciel du Roc et, outre les mo­dèles de la marque, vous pour­rez vous ins­crire au Roc Test Camp : c'est gra­tuit et il suf­fit de s'ins­crire en ligne en té­lé­char­geant les do­cu­ments de­man­dés et seule votre cau­tion se­ra à dé­po­ser au comp­toir du test cen­ter. En­suite, à vous les mo­dèles de vos rêves sur une piste dé­diée ! Il suf­fi­ra de vous rendre sur les stands par­ti­ci­pant aux es­sais et de vous pré­sen­ter avec votre pass. Fa­cile et as­su­ré­ment le bon moyen de ne pas se trom­per avant d'ache­ter !

8 Pour en pro­fi­ter pour vi­si­ter la ré­gion

Vous ha­bi­tez en Bre­tagne ? En Al­sace ? Au Pé­rou? Gé­nial ! Puisque vous ve­nez de loin, au­tant en pro­fi­ter pour vi­si­ter la ré­gion ! Le Roc, ce sont cinq jours de fête au­tour du vé­lo, mais vous pou­vez aus­si rou­ler le ma­tin et par­tir en ba­lade l'après-mi­di avec ma­dame et les en­fants. L'ar­rière-pays et la côte re­gorgent de lieux à voir. Bling-bling : Saint Tro­pez à 20 km. Fraî­cheur : le lac de Saint Cas­sien à 17 km. Odeur : Grasse et ses par­fums à 30 km. Mer : les îles de Lé­rins à 26 km. Ty­pique : le pays de Fayence et ses vil­lages à 22 km, etc... Or­ga­ni­sez-vous en amont, et faites pro­fi­ter votre en­tou­rage de ce dé­pla­ce­ment. Et puis ce­la fe­ra peut-être mieux pas­ser la pi­lule, ques­tion bud­get !

9 Pour vous amu­ser pen­dant 5 jours sur le plus grand évé­ne­ment VTT du monde

Un show de BMX, des ani­ma­tions sur les stands, des séances d'au­to­graphes, des jeux con­cours, les 100000 vi­si­teurs qui viennent chaque an­née ont de quoi s'oc­cu­per pen­dant cinq jours ! C'est un vé­ri­table vil­lage en­tiè­re­ment dé­dié au VTT qui prend vie chaque an­née. Vous pour­rez aus­si vous res­tau­rer sur place, faire en­tre­te­nir votre ma­té­riel et pro­fi­ter du tu­multe jusque tard dans la nuit avec les courses Roc Ruelles de Ro­que­brune-sur-Ar­gen ou Fré­jus pour les kids : une am­biance unique pour fi­nir la jour­née dans les rues pit­to­resques des vil­lages. Ve­nir au Roc, ce n'est pas QUE rou­ler, c'est aus­si pro­fi­ter de tout ce qu'il y a à cô­té !

10 Pour par­ti­ci­per à notre dé­sor­mais in­con­tour­nable lo­te­rie !

Im­pos­sible de ve­nir au Roc d'Azur et de ne pas pas­ser sur notre stand Vé­lo Tout Ter­rain ! En plus, nous sommes à deux pas de la plage... Non seu­le­ment vous au­rez l'im­mense plai­sir de nous ren­con­trer si ce­la n'a pas dé­jà été fait, échan­ger avec nous, nous dire ce que vous ai­mez ou pas, et sur­tout, vous pour­rez par­ti­ci­per à notre my­thique lo­te­rie pour ten­ter de ga­gner... un vé­lo !

Oui, m'sieurs-dames, de­puis quelques an­nées, nous fai­sons un(e) heu­reux(se) chaque an­née en of­frant un vé­lo ti­ré au sort. D'autres (gros) lots sont à dé­cou­vrir... Mais il faut pour ce­la ve­nir nous voir. N'ayez crainte, nous ne sommes pas mé­chants, sauf à l'heure du dé­jeu­ner où il vaut mieux ne pas trop nous ta­qui­ner !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.