GIANT

TRANCE 29

Vélo Tout Terrain - - LA UNE - Texte : Ju­lien Le­nief - Pho­tos : Ster­ling Lo­rence

7999 € | 12,2 kg en taille M sans pé­dales (poids construc­teur) | Déb. av. 130 mm, ar. : 115 mm Pra­tique : all moun­tain, en­du­ro lé­ger, mon­tagne, val­lon­né

Pour 2019, Giant met un coup de boost à son Trance en lui of­frant une ver­sion 29”. Même si le 27.5” reste au ca­ta­logue, ce nou­veau ve­nu va don­ner une di­men­sion qui man­quait à ce VTT : la per­for­mance pour tous. Nous avons pu prendre en main le Trance 29 dans sa ver­sion la plus af­fû­tée, au nord de l’Ita­lie, dans la val­lée de Stel­vio à San­ta Ca­te­ri­na di Val­fur­va, un ter­rain de jeu à la di­men­sion de ce dé­val­leur de pente.

LE VÉ­RI­TABLE PLAI­SIR AVEC CE TRANCE 29”, C'EST LE PI­LO­TAGE AU TRAIN SUR CHE­MIN RYTH­MÉ TYPE EN­CHAέNE­MENTS DE MON­TÉES ET DES­CENTES.

Pour jouer la trans­pa­rence avec vous, j'étais à la fois sep­tique et cu­rieux de réa­li­ser cet es­sai. Il faut dire que jusque-là j’ai eu entre les mains sur­tout des vé­los que l’on connaît

de vue ou de nom. A notre goût, rares sont les vé­los aus­si flat­teurs à l’oeil ! Pour le coup, ce Trance 29 ne cherche pas à vous en mettre plein la vue avec des cou­leurs ba­rio­lées ou une géo­mé­trie de l’es­pace. Son élé­gance est bien plus sub­tile et raf­fi­née, à com­men­cer par sa cou­leur noire où le gra­phisme se dé­tache entre ef­fet la­qué et sa­ti­né, et son cadre qui mêle les lignes fluides et acé­rées. La nou­veau­té ré­side dans l'ar­ri­vée d'un châs­sis ca­pable de re­ce­voir des roues de 29''. J'en­tends dé­jà les mo­queurs du fond de la salle s'es­claf­fer : « Ce n'est pas Giant qui nous avait fait toute une théo­rie prou­vant par A+B que les roues de 27.5” c'était l'ave­nir et que le 29” ce n'était pas si per­for­mant que ça ? » Une mise au point s'im­pose : il y a Giant Eu­rope, et Giant US. La po­li­tique était com­plè­te­ment dif­fé­rente puisque le 29” n'a ja­mais été stop­pé là-bas, sauf pour le Trance, dont le der­nier exem­plaire en grandes roues date du Trance X il y a 5 ans. On as­siste plus à un ré­équi­li­brage dans les gammes, et c'est tant mieux car l'Eu­rope semble en­fin com­prendre l'avan­tage d'avoir de grandes roues sur ce seg­ment de mar­ché. Par contre, que les amou­reux du 27.5 ne se dé­tournent pas de ce vé­lo, le Trance se­ra tou­jours pro­po­sé en roues de 27.5”. On parle donc bien de com­plé­men­ta­ri­té. Le 27.5 dé­ve­loppe 150 mm à l'avant et der­rière, 140 mm de dé­bat­te­ment, tan­dis que le 29” se “contente” de 130 mm de dé­bat­te­ment de­vant et 115 à l'ar­rière. Juste de quoi ne pas mar­cher sur le ter­ri­toire de l'An­them X. Le Trance 29” se place donc entre un gros cros­seur et un all-moun­tain dé­ver­gon­dé, sur­tout quand il est mon­té en pneus en 2.6 de large. Un vé­ri­table pro­duit qui met en avant la po­ly­va­lence. Son cô­té à l'aise par­tout se lit sur sa fiche tech­nique puis­qu'en dé­cou­vrant les don­nées de sa géo­mé­trie, on se dit bien que le Trance 29 joue la ver­sa­ti­li­té, mais pous­sée à l'ex­trême. Son angle de

di­rec­tion est orien­té à 66,5° avec une fourche de 44 mm d'off­set : sta­bi­li­té ga­ran­tie tout en gar­dant une di­rec­tion vive. Vous no­te­rez tout de même que son tube ho­ri­zon­tal est un peu plus long que la moyenne, puisque sur le taille M, il pointe à 612 mm, pour un reach de 442 mm (par com­pa­rai­son un Spe­cia­li­zed Stump­jum­per ST, c'est 435 mm). Les grim­pettes se­ront fa­ci­li­tées avec un tube de selle pen­ché vers l'avant, à 74,5°. Pour le train ar­rière, rien d'ex­tra­va­gant, mais tout de même 435 mm de lon­gueur de bases. Pour un 29”, c'est pas si mal, d'au­tant que le sys­tème de sus­pen­sion Maes­tro de Giant a ten­dance à prendre de la place (no­tam­ment sa biel­lette in­fé­rieure). Vous ne se­rez donc pas sur­pris d'ap­prendre que le Trance 29 ne se­ra pas com­pa­tible avec un dé­railleur avant. Jus­te­ment, la ci­né­ma­tique fait tou­jours la part belle au confort, tout en li­mi­tant le pom­page et en s'iso­lant des contraintes du frei­nage sur la sus­pen­sion. Les adeptes de la sus­pen­sion Maes­tro ne se­ront donc pas dé­pay­sés, même si ici le Trance adopte un amor­tis­seur nou­velle gé­né­ra­tion mé­trique et en mon­tage Trun­nion, avec un faible ra­tio de com­pres­sion. L'his­toire sur le Trance 29 est de tra­vailler avec un amor­tis­seur court, mais avec une longue course, qui per­met d'avoir une pres­sion d'air faible, pour

un meilleur contrôle sur les pe­tits chocs, et per­mettre éga­le­ment une bonne ges­tion de la dé­tente. La com­pres­sion est plu­tôt li­néaire sur le dé­but de course, offre plus de sou­tien à mi-par­cours pour se dur­cir en fin de course pour évi­ter le ta­lon­nage.

Un châs­sis, mais aus­si un par­te­na­riat

La force de cette nou­velle mou­ture est d’avoir à peu près tout re­vu au­tour de la ci­né­ma­tique clas­sique Maes­tro. A com­men­cer par sa concep­tion en car­bone mou­lée d’une pièce pour le tri­angle avant. Giant af­firme avoir trou­vé la bonne so­lu­tion pour al­lier ré­sis­tance et lé­gè­re­té. D'ailleurs pour cette an­née, la base ar­rière asy­mé­trique est elle aus­si en­tiè­re­ment en car­bone, tout comme la biel­lette su­pé­rieure, mou­lée haute pres­sion. De quoi ga­gner de nom­breux grammes sans perdre en ri­gi­di­té. Giant n'an­nonce pas de poids sur son cadre, il fau­dra at­tendre de le ré­cu­pé­rer chez nous pour le me­su­rer. Le reste du cadre adopte tous les stan­dards mo­dernes : pas­sage des câbles en in­terne, en­traxe Boost, etc... La sur­prise est à mettre au compte de l'équi­pe­men­tier des sus­pen­sions. Si la plu­part des Trance 29 sont équi­pé en Fox, la ver­sion la plus haut de gamme, Ad­van­ced Pro 29er 0, joue la carte de l'exo­tisme. A l'image de Spe­cia­li­zed avec

Öh­lins (même si pour 2019, le couple se met en veille), Giant a noué un par­te­na­riat avec DVO, pour per­mettre aux plus poin­tilleux (ou aux plus ai­sés), de dis­po­ser d'une mac­hine ré­glable aux pe­tits oi­gnons. Aux dires de l’équipe de concep­tion lo­ca­li­sée pas loin de Los An­geles (USA), c’est avant tout l’en­tente et la proxi­mi­té des deux firmes qui on conduit à cette col­la­bo­ra­tion. Il en ré­sulte un couple amor­tis­seur/ fourche spé­cia­le­ment per­son­na­li­sé pour ce châs­sis, afin d’op­ti­mi­ser au maxi­mum les dé­bat­te­ments mo­dé­rés du Trance 29”.

Ce­rise sur le gâ­teau, notre exem­plaire était équi­pé des Giant TRX, une paire de roues mai­son qui a été re­tra­vaillée après un lan­ce­ment il y a deux ans qui a connu quelques sou­cis de fia­bi­li­té. Pour 2019, le tra­vail sur les fibres a été re­vu, no­tam­ment pour ré­sis­ter aux im­pacts. D'ailleurs Giant les ga­ran­tit deux ans. La jante de 30 mm in­terne, en 28 rayons qui se prennent sur un moyeu DT Swiss 140 af­fiche 1 662 g sur la ba­lance.

La gamme Trance 29” se­ra com­po­sée de cinq mo­dèles : deux en­tiè­re­ment en alu­mi­nium et trois tout en car­bone (tri­angle ar­rière com­pris) à par­tir de 2 599 € (Trance 29er 2). Le pre­mier prix en car­bone ( Trance Ad­van­ced Pro 29er 2) se­ra ven­du 4 299 €. Les Trance 29” se­ront dé­cli­nés dans quatre tailles al­lant de S à XL.

Prends ton pied

Près de deux ans de dé­ve­lop­pe­ment et pas moins de qua­torze pro­to­types ont été né­ces­saires à la réa­li­sa­tion de ce nou­veau Trance pour en faire le nou­veau best sel­ler. Au pro­gramme de cette pre­mière après-mi­di de test, quelques pistes d’en­du­ro per­ma­nentes au pro­fil des­cen­dant. La prise en main est im­mé­diate, le com­por­te­ment lisse et ras­su­rant, plu­tôt sur­pre­nant pour un VTT plein de car­bone. On at­taque de jo­lis singles ra­va­gés de pierres et ra­cines, c’est là que la ma­gie des grandes roues opère. Mal­gré des courses de sus­pen­sions mo­dé­rées, les roues gomment les as­pé­ri­tés du ter­rain ai­dées par des Maxxis Mi­nion DHF et DHR bien en place dans des jantes de 30mm de lar­geur.

J’adapte les ré­glages de fourche et sus­pen­sion pour un pi­lo­tage plus agres­sif, je lâche un peu plus les che­vaux dans des dé­ni­ve­lés plus abrupts. Le Trance 29” tire son épingle du jeu dans ces pistes cas­santes au même titre qu’un plus gros vé­lo, c’est là un de ses atouts ma­jeurs. Evi­dem­ment ça tape un peu plus dans le phy­sique, je tiens fer­me­ment mon gui­don, mais je vais tout aus­si vite qu’avec un vrai en­du­ro à grand dé­bat­te­ment. La deuxième jour­née se veut plus épique, à com­men­cer par une mon­tée en 4X4 pour ac­cé­der au point de dé­part, un re­fuge his­to­rique du XXe siècle per­ché à plus de 2400mètres.

On en­voie ra­pi­de­ment des côtes et autres por­tages. La force du Maes­tro cou­plée au pe­tit amor­tis­seur DVO Top­paz 2, ré­vèle de grandes ca­pa­ci­tés en trac­tion et grip. Ça passe par­tout, vrai­ment par­tout, mais au dé­tri­ment de l’ac­cé­lé­ra­tion. Et c'est la pe­tite dé­cep­tion. La re­lance est molle à la pé­dale. Au point même de dé­ce­ler un dés­équi­libre entre un train avant dy­na­mique, in­ci­sif, et un ar­rière peu ré­ac­tif aux coups de pé­dales. Il ne bon­di­ra pas en haut d’une côte mais ira tran­quille­ment ai­dé par la trans­mis­sion Sram X01 Eagle qui fait là un su­per tra­vail avec ses 12 vi­tesses.

Le vé­ri­table plai­sir avec ce Trance 29”, c'est le pi­lo­tage au train sur che­min ryth­mé type en­chaî­ne­ments de mon­tées et de des­centes. Du pe­tit groupe que nous étions, nous sommes tous una­nimes, dans ces condi­tions il nous a tous mis le sou­rire. Les 12 kg em­bar­qués rendent les por­tages d’une fa­ci­li­té in­so­lente, le confort glo­bal de la mac­hine conserve le phy­sique et tout ce­la vous per­met­tra d’en­voyer du gros ki­lo­mé­trage, même en pleine mon­tagne.

Vous l’au­rez com­pris, ce pe­tit bi­jou de tech­no­lo­gie est au ser­vice de votre plai­sir avant tout. La po­ly­va­lence par ex­cel­lence. S’il ne doit y avoir qu'un seul vé­lo dans votre ga­rage, n’hé­si­tez plus : le Trance 29” est ce­lui-là. Il sau­ra tout faire, sor­tie en­du­ri­sante, gros raid, ran­do du di­manche ou en­core aven­ture épique... hors for­mat com­pé­ti­tion. Le com­pa­gnon idéal en quelque sorte ! ■

Dé­sor­mais la biel­lette car­bone fait par­tie du lot tout comme le bras ar­rière, une pre­mière sur ce mo­dèle. Ce­la per­met de ré­duire dras­ti­que­ment la masse du cadre, tout en of­frant un sur­croît de ri­gi­di­té. Cette ver­sion haut de gamme fait mé­nage avec les nou­velles sus­pen­sions du Ca­li­for­nien DVO. En plus d’être ori­gi­nales, elle per­mettent un ajus­te­ment très pous­sé des sus­pen­sions qui donne à ce Trance 29 un com­por­te­ment de mi­ni en­du­ro.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.