Loïc PRIGENT

Vanity Fair (France) - - Contributeurs -

« Réa­li­sa­teur, pro­duc­teur, Ca­nal+, Arte » : même sa bio­gra­phie sur Twit­ter s’en tient au suc­cinct. Il sait trop – pour l’éprou­ver plu­sieurs fois par jour sur son fil @loicp­rigent – qu’un ad­verbe ou une res­pi­ra­tion en trop peut faire bas­cu­ler dans le ri­di­cule une phrase at­tra­pée au vol en marge d’un dé­fi­lé. Per­sonne mieux que lui ne sait trous­ser le monde de la mode en 140 signes. Aus­si y avait-il un petit dé­fi à s’es­sayer sur une dis­tance 200 fois plus longue de 30 000 signes. Re­le­vé avec le por­trait (p. 180) de , reine Vic­toire de Cas­tel­lane des pierres ma­giques de chez Dior. Sû­re­ment une fa­çon de res­ter la­pi­daire mal­gré tout.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.