Ce­ci­lia Böns­tröm aux marches du Pa­lais de To­kyo

Ren­dez-vous aux marches du Pa­lais de To­kyo avec Ce­ci­lia Böns­tröm.

Vanity Fair (France) - - Sommaire - Bé­né­dicte Burguet

Lors­qu’elle dé­barque à Pa­ris de sa Suède na­tale à 17 ans, Ce­ci­lia Böns­tröm, alors man­ne­quin, s’ins­talle im­mé­dia­te­ment à Saint-Ger­maindes-Prés. « Ce quar­tier fas­ci­nait l’ado que j’étais. Parce qu’un ac­cor­déo­niste jouait sous mes fe­nêtres, j’ai cru un temps que des mu­si­ciens se trou­vaient à chaque coin de rue pour ani­mer Pa­ris. » Pour la pho­to, la sty­liste au­rait pu choi­sir cette rive gauche où est aus­si né Za­dig & Vol­taire, marque créée en 1996 par Thier­ry Gillier et dont elle as­sure la di­rec­tion artistique de­puis huit ans. Mais elle a pré­fé­ré le Pa­lais de To­kyo « pour son ar­chi­tec­ture, pour le bé­ton brut et sur­tout parce que nous or­ga­ni­sons sou­vent nos dé­fi­lés ici ». As­sise de­vant l’en­trée prin­ci­pale, Ce­ci­lia est « en Za­dig de la tête aux pieds ». Avec ses ran­gers et sa sa­lo­pette en ve­lours, elle in­carne mieux que per­sonne le style rock’n’co­ol de la griffe. Chaque sai­son, en écou­tant The Doors, Lou Doillon ou Gos­sip, elle des­sine un ves­tiaire pour rebelles chics à l’image de ses égé­ries Fre­ja Be­ha et Erin Was­son entre autres. Cet es­prit re­ven­di­qué par la marque ne se can­tonne pas aux podiums : à la tête du la­bel Za­dig & Vol­taire Mu­sic, la griffe co­pro­duit les groupes Six­tine et Play­ground, et sou­tient l’art contem­po­rain, dont Thier­ry Gillier est un fin connais­seur (il ex­pose par­fois dans ses vi­trines des oeuvres de Ri­chard Jack­son, Da­niel Fir­man ou Phi­lippe Lai). Pro­chains pro­jets ? L’ou­ver­ture de bou­tiques à To­kyo, Mia­mi, Chi­ca­go ou Wa­shing­ton et re­ve­nir aux sources en inau­gu­rant un flag­ship rue du Bac à Pa­ris. —

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.