Les mots & LES CHOSES

D’As­tier de Villatte

Vanity Fair (France) - - Vanity Case Art de Vivre - SI­BYLLE GRANDCHAMP

Avec pour maître spi­ri­tuel Sa Sain­te­té le da­laï-la­ma et l’odeur du ca­fé à Rome comme mé­moire ol­fac­tive, et forment un Be­noît As­tier de Villatte Ivan Pe­ri­co­li duo dé­ca­lé et in­clas­sable, mé­lange de clas­si­cisme bon teint et de sé­dui­sante ex­cen­tri­ci­té dis­til­lé dans d’élé­gantes pièces d’art de la table en cé­ra­mique made in Pa­ris, comme dans des agen­das s’ou­vrant à la page «per­sil­day» ou «bis­cot­te­day». Ils ont même été nom­més am­bas­sa­deurs de Mantes-la-Jo­lie par son maire, en 2008, lors­qu’ils ont dé­dié à la ville la pre­mière bou­gie d’une col­lec­tion ins­pi­rée des villes du monde en­tier. Be­noît, †ls d’un membre de l’Aca­dé­mie des beaux-arts, est né à la Vil­la Mé­di­cis ; le père d’Ivan a écrit des livres sur l’art et les arts mar­tiaux... Voi­là pour le pe­di­gree de ces de­si­gners far­fe­lus au bon goût as­su­mé et à l’hu­mour french touch, dans les­quels se re­con­naissent les fans de la pre­mière heure et les Ja­po­nais de pas­sage dans leur ir­ré­sis­tible bou­tique-ga­le­rie, 173, rue Saint-Ho­no­ré, à Pa­ris. Au dé­part, leurs cé­ra­miques dia­phanes s’ins­pi­raient d’ob­jets de ré­cup ou de vieux plats, ca­fe­tières, pi­chets, tasses. Der­niè­re­ment, l’ar­tiste

Set­su­ko (veuve du peintre Bal­thus) a in­ves­ti leur Klos­sows­ka de Ro­la ate­lier pour réa­li­ser sa col­lec­tion Grand Cha­let : une bou­gie à l’odeur de tilleul, un en­cen­soir en forme de chat fu­meur, un plateau à fro­mages en forme de pa­lette de peintre... Tout un poème.—

d’Her­mès

sen­teurs.

Dé­pa­reillée.

À L’Aqua­relle,

qui a fer­mé de­puis long­temps.

avec ses frères et sa soeur.

Ne pas la ra­me­ner.

mé­lan­gé à des roses.

Dans l’ate­lier du père de Be­noît,

pièces uniques mo­de­lées

par Set­su­ko Klos­sows­ka

.

l’agenda As­tier de Villatte.

un ca­fé de Saint- Ger­main- des- Prés

Des sculp­tures en forme d’arbres,

La col­lec­tion de cé­ra­miques or­nées

La se­maine de huit jours, dans

Eau d’Orange verte

Ca­ron, le nez qui crée toutes nos

Sa Sain­te­té le da­laï- la­ma

, une co­logne de Fran­çoise

L’hor­loge de

Les

.

dans les rues de Rome.

Belle jour­née !

S’il n’y a pas de so­lu­tion, il est in­utile de s’in­quié­ter.

» Sa Sain­te­té

Notre bou­tique.

des der­nières im­pri­me­ries ty­po­gra­phiques de France,

nos éti­quettes de bou­gies et notre agenda

S’il y a une so­lu­tion à un pro­blème, il n’y pas lieu de s’in­quié­ter.

On vient de ra­che­ter une

où on im­prime nos car­nets, ca­ta­logues, emballages,

Al­ler se bai­gner en ba­teau

Grand Cha­let

.

.

.

À pied.

journal.

à Pa­ris.

Ré­flé­chir.

où on se trouve.

Le Petit La­rousse.

Yvette Guil­bert.

chan­sons de Lu­cio Bat­tis­ti.

Veules-

les- Roses, sur la côte nor­mande.

le temps s’est ar­rê­té en 1909

Saint Be­noît, rue Saint- Be­noît

Les bio­gra­phies

de per­son­nages illustres.

L’im­pa­tience.

Le petit-

dé­jeu­ner au ca­fé avec le

Les

Le Na­ra

Ho­tel, à Na­ra au Ja­pon, où

Le Petit

.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.