GEEK & CHIC

Le der­nier sac de Ralph Lau­ren, bap­ti­sé Ri­cky Lu­mière, as­so­cie style et tech­no­lo­gie.

Vanity Fair (France) - - Vanity Case Style - BÉ­NÉ­DICTE BURGUET

On se de­mande com­ment per­sonne n’y a pen­sé plus tôt. Mme Lau­ren connaî­trait- elle, elle aus­si, le syn­drome du sac plein à cra­quer qu’il faut vi­der sur la pre­mière sur­face plane ve­nue pour re­trou­ver son rouge à lèvres, ses clés, son por­table ou ses lu­nettes ? Au­rait- elle soué l’idée d’une ver­sion 2.0 du Ri­cky, mo­dèle phare de Ralph Lau­ren – grand, luxueux et fa­ta­le­ment rem­pli d’une vie – qui porte son pré­nom ? Si son cuir souple et ses cé­lèbres lignes ne changent pas, la ré­vo­lu­tion se niche dans les diodes …xées à l’in­té­rieur qui s’al­lument dès qu’on sou­lève le ra­bat. D’où son nom de Ri­cky Lu­mière (en VF, Ri­cky Light en VO). Ce­la ne ga­ran­tit pas un sac mieux ran­gé mais, au moins, on y voit plus clair. Évi­dem­ment, il est aus­si équi­pé d’un char­geur, in­dis­pen­sable quand on connaît l’au­to­no­mie li­mi­tée de nos smart­phones... Pour au­tant, Ralph Lau­ren n’ou­blie pas que cette mer­veille tech­no­lo­gique reste un luxueux sac de dame : sa « bi­jou­te­rie » (toutes les pièces mé­tal­liques) est en cuivre pla­qué or rose et il est en­tiè­re­ment dou­blé de cuir nap­pa vio­let. La seule contrainte : pen­ser à le re­char­ger. Que la lu­mière soit ! —

LE COM­BO DU CHIC

Le Ri­cky dé­file

de­puis dix ans.

Ja­mais à court

de jus.

Avec le Ri­cky

Lu­mière, plus be­soin

de lampe fron­tale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.