Cui­sine & dé­pen­dances

Le luxe à la sauce Hil­fi­ger

Vanity Fair (France) - - Vanity Case - Vir­gi­nie mouzat

Belle, pé­tillante et ta­len­tueuse, Dee Oclep­po, alias Mme Tom­my Hil­fi­ger, a tout pour elle : un ma­ri suc­cess­ful, des en­fants ma­gni­fiques (avec Tom­my, ils en ont sept à eux plus deux de dif­fé­rentes unions), des mai­sons splen­dides, dont celle de Gol­den Beach, à Mia­mi, à quelques ki­lo­mètres du fa­meux hô­tel The Ra­leigh à South Beach que son ma­ri a ra­che­té et va faire ré­no­ver. Son chic, c’est de pi­men­ter toutes ses ac­ti­vi­tés d’un zeste de fun. En 2012, l’an­cien man­ne­quin dé­cide qu’elle ne se conten­te­ra pas d’être une belle plante. Elle vient à peine de lan­cer une ligne de sacs bap­ti­sée Dee Oclep­po qu’un mo­dèle est re­pé­ré au bras de Beyon­cé. Sa re­cette ? « Je le lui ai en­voyé avec un pe­tit mot », confie Dee. C’est tout. La sauce qui ac­com­pagne les stone crabs, une spé­cia­li­té de Flo­ride, est en­core plus simple : un mé­lange de mou­tarde en poudre et de mayon­naise. Dee l’as­sai­sonne en ri­go­lant, en robe Alaïa et ta­lons hauts. À l’image de ses sacs à trans­for­ma­tion qui change de look grâce à un ha­billage, elle dé­fait son ta­blier de cui­si­nière et la voi­là qui montre une autre fa­cette : très at­ta­chée à la cause des en­fants au­tistes, elle sou­tient avec son ma­ri l’as­so­cia­tion Au­tism Speaks. Pour le prin­temps- été 2015, elle a donc des­si­né un mo­dèle avec l’ar­tiste Marc Quinn (Tom­my est un grand col­lec­tion­neur). Une par­tie des bé­né­fices des ventes re­vien­dra à cet or­ga­nisme. Well done, Dee ! —

Beyon­cé

et son sac

Mayon­naise

Pis­cine de l’hô­tel

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.