Les mots & LES CHOSES

De Fran­cis Kurkd­jian

Vanity Fair (France) - - Vanity Case Art De Vivre - SI­BYLLE GRAND­CHAMP

Une femme entre dans un as­cen­seur où se trouve un in­con­nu. La porte se re­ferme. L’ap­pa­reil monte. S’ar­rête. La porte s’ouvre à nou­veau. Que s’est-il pas­sé ? Le sto­ry­tel­ling qui ac­com­pagne le der­nier jus de Ni­na Ric­ci, un ac­cord mus­qué d’es­sence de rose na­tu­relle, a tout pour plaire à Fran­cis Kurkd­jian, son au­teur, qui dit dé­tes­ter les par­fums faus­se­ment propres et pre­mier de­gré. La scène ne dure que quelques se­condes, am­ple­ment suf­fi­santes pour Lae­ti­tia Cas­ta, dont la seule pré­sence dé­chaîne les fan­tasmes. « Si on m’avait dit d’en­trée de jeu que le par­fum al­lait s’ap­pe­ler L’Ex­tase, j’au­rais été trop in­ti­mi­dé », dé­clare après coup Kurkd­jian qui a si­gné, entre autres suc­cès, Le Mâle pour Jean Paul Gaul­tier (1995). Ap­pe­lé par Carven, Bac­ca­rat et Bur­ber­ry et ré­cem­ment par Elie Saab, le nez oeuvre aus­si pour sa propre mai­son. Il tra­vaille la fé­mi­ni­té dans l’abs­trac­tion, en en gom­mant les cli­chés. Ses par­fums dé­liés donnent l’im­pres­sion d’avoir été por­tés, ré­chauf­fés contre la peau. Aé­rienne, sen­suelle, L’Ex­tase est su­crée comme une ca­resse pou­drée ou un lou­koum à la rose qui fond dans la bouche. —

an­ti­oxy­dant aux quatre huiles Ch­ris­tophe Ro­bin

Un mo­dèle sur me­sure réa­li­sé par l’Ate­lier

Ma table de cui­sine.

New Ba­lance

« Pour le soir » de Fran­cis Kurkd­jian.

Le Sau­vage

de Jean- Paul

Rap­pe­neau (1975).

Les fleurs de mi­mo­sa dis­til­lées dans ma chambre

d’ado­les­cent.

pas de re­gret.

pri­vée.

Entre Le Tigre et l’Eu­phrate, il y a

Alexandre Vau­thier.

oeuvres d’art.

Ma­dame

Ro­chas et First de Van Cleef & Ar­pels.

Mi­no­taure de Pa­lo­ma Pi­cas­so et Ve­ti­ver de

Carven

.

.

sel­fie dans l’es­pace.

Le cou­tu­rier

Mes pre­miers par­fums, dont

Ma nou­velle

bou­tique dans le Ma­rais

Mes iP­hone

Ma vie

(7, rue des Blancs- Man­teaux, Pa­ris IV

Je n’ai

).

Des

.

Le lait la­vant

.

iP­hone 6.

.

par­fu­mées de Fa­bien Du­cher.

tôt.

Le bleu.

Pé­tra en Jor­da­nie.

L’ île de Nao­shi­ma au Ja­pon.

Rose et poire

Jeune Fille de­vant

Pi­cas­so (1932).

Me le­ver très

qui m’a

don­né l’en­vie d’être par­fu­meur.

Gi­bran.

se­cret !

Ne rien faire.

L’es­pace.

.

un mi­roir de Pa­blo

Montre Clé

Le Sau­vage

Le Pro­phète

Royal Man­sour à Mar­ra­kech et le

Clas­ka à To­kyo.

Pi­cas­so

Foo­ting.

de Kha­lil

C’est

Le

Chez moi, avec mes amis.

Le

.

Une

une sa­lade de fruit.

Du cham­pagne

Krug

.

Le Pro­phète,

édi­tions Érick Bon­nier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.