MIL­LIONS DE DOL­LARS

Vanity Fair (France) - - Fanfare -

Sur le pla­teau lon­do­nien, un as­sis­tant pro­pose des acras de mo­rue, des barres ca­ra­mé­li­sées et des cho­co­lats chauds à toute l’équipe. Les 250 per­sonnes pré­sentes ce jour d’hi­ver laissent dé­cou­vrir un uni­vers à part. Moyenne d’âge : 24 ans. Cha­cun porte un blou­son aux cou­leurs du tour­nage pré­cé­dent. Cer­tains viennent de quit­ter le pla­teau de Star Wars, épi­sode VII, d’autres ce­lui du der­nier Aven­gers ou du pro­chain Tar­zan. Ils s’échangent des conseils, quelques- uns en­vi­sagent de dé­mé­na­ger à Los An­geles si un projet se concré­tise. « Je suis le ré­sul­tat de tous ces gens, sou­rit Le­ter­rier. Une vie de cirque, de sal­tim­banque. En France, j’avais l’im­pres­sion que cer­tains tech­ni­ciens al­laient à l’usine. » Le­ter­rier conti­nue de dres­ser des listes de plans à tour­ner, comme si le met­teur en scène crai­gnait d’ou­blier un dé­tail. « Je n’ai pas peur, cor­rige- t-il, mais je me pose beau­coup de ques­tions. À chaque plan, chaque per­for­mance, chaque prise, je doute, je pense que je n’y ar­ri­ve­rai pas. » Même après avoir tour­né sept lms ? « Je ne me consi­dère pas comme un grand réa­li­sa­teur, ajoute- t- il, le spec­ta­teur n’at­tend pas mon pro­chain projet comme il at­tend le nou­veau Luc Bes­son, Ch­ris­to­pher No­lan ou James Ca­me­ron. » Bes­son com­prend par­fai­te­ment ce point de vue : « Le doute, c’est le oul du met­teur en scène, ce qui lui per­met d’être meilleur. Louis a le ta­lent et la ca­pa­ci­té de faire de grands lms mais il doit se li­bé­rer, il se cache en­core un peu. »

Il est 22 heures, la jour­née se ter­mine. Le­ter­rier ap­pelle son agent à Los An­geles : « J’ai lu le scé­na­rio, mais ce n’est pas un lm que j’ai­me­rais al­ler voir, lui dit- il. Il y a de bonnes scènes, c’est bien écrit, mais je dois être pas­sion­né pour le faire. » On ne sau­ra pas de quelle pro­duc­tion les deux hommes dis­cutent. Le réa­li­sa­teur vient de ter­mi­ner Grim­sby, une co­mé­die d’es­pion­nage avec Sa­cha Ba­ron Co­hen et Pe­né­lope Cruz, et il est sur plu­sieurs pro­jets dont un re­make, sur le­quel il tra­vaille de­puis long­temps, du Voyage fan­tas­tique pro­duit par James Ca­me­ron. C’est l’art et la ma­nière du ci­né­ma de stu­dios : un réa­li­sa­teur avance sur plu­sieurs pro­duc­tions en même temps, es­pé­rant que l’une d’entre elles se concré­ti­se­ra. « J’ai com­pris que tour­ner aux États-Unis, c’est comme par­tir en campagne élec­to­rale pour de­ve­nir pré­sident de la Ré­pu­blique, ana­lyse Louis Le­ter­rier. Tu vas à des ren­dez-vous mul­tiples, tu as­sistes

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.