Pao­la

Vanity Fair (France) - - Contributeurs -

Tra­duc­teur de ro­mans po­li­ciers, ce Bre­ton a bi­fur­qué vers le jour­na­lisme par ha­sard, en pre­nant un cours de hip-hop chez Mia Frye. Alors qu’il se plai­gnait de bai­gner dans le crime jus­qu’au cou, sa voi­sine de va­ria­tion (qui était aus­si ré­dac­trice en chef) lui a dit : « Viens donc tra­vailler pour moi. » Vingt ans plus tard, après deux her­nies dis­cales et un long pas­sage aux ma­ga­zines 20 ans, ISA et il reste fi­dèle à la danse et livre ici l’his­toire ex­tra­va­gante de , la co­mé­die mu­si­cale mon­dia­le­ment connue de retour à Paris. (pp. 168-177). �

Cats Il­lus­tra­trice ber­cée dès sa plus tendre en­fance par le monde des arts grâce à un père poète et des­si­na­teur et un grand-père peintre et ma­rion­net­tiste, Pao­la consi­dère que la tech­nique et le sens sont deux élé­ments né­ces­saires et indissociables.. Voi­là pour­quoi elle s’im­pose des contraintes – pe­tits for­mats, noir et blanc à l’encre de chine, très peu de re­touches au des­sin ori­gi­nal. Elle col­la­bore à Va­ni­ty Fair de­puis le pre­mier nu­mé­ro sous la forme de pe­tits pic­to­grammes dis­sé­mi­nés dans le ma­ga­zine et nous fait (p. 94). �

des noeuds de cra­vates

GRI­SEL

PA­RÉS

WETHERELL

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.