FRÉ­DÉ­RIC MALLE

Vanity Fair (France) - - Vanity Fair | Flashback -

Sa fa­mille a lan­cé Youth Dew, sans le­quel Opium n’au­rait ja­mais exis­té, et White Linen qui est un de mes par­fums pré­fé­rés. Leo­nard Lauder a créé des pro­duits de qua­li­té et des marques avec des vrais concepts. » Et puis, le pa­triarche fait par­tie des per­son­nages clés de la ville de New York. Grand mé­cène, il a lé­gué sa col­lec­tion de pein­tures cu­bistes au Met qui lui dé­die­ra bien­tôt une salle. Son frère Ronald est le fon­da­teur de la Neue Ga­le­rie sur la Cin­quième Ave­nue, un mu­sée pri­vé consa­cré à l’art mo­derne al­le­mand et au­tri­chien. Chez les Lauder, Malle, l’es­thète, se sent chez lui. Grâce au sou­tien du groupe amé­ri­cain, les édi­tions de par­fums Fré­dé­ric Malle vont pou­voir se dé­ployer dans le monde en­tier. Une série d’ou­ver­tures de points de vente est pré­vue « dans tous les bons en­droits », an­nonce William Lauder, le ’ls de Leo­nard, à Syd­ney, Berlin, To­kyo, Pé­kin...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.