Les mots & LES CHOSES

De Jason Wu

Vanity Fair (France) - - Vanity Case Art De Vivre - BÉ­NÉ­DICTE BUR­GUET

Ce de­si­gner de 33 ans en a sous le pied. Bi­be­ron­né aux ma­ga­zines de mode qu’il dé­couvre en­fant, lorsque sa fa­mille im­migre au Ca­na­da, il ap­prend tout jeune à confec­tion­ner ses vê­te­ments. Après des études à la Par­sons School of De­si­gn, à New York, et un pas­sage chez Nar­ci­so Ro­dri­guez, il fonde sa propre marque en 2007, à 25 ans à peine. Non seule­ment le sty­liste est im­mé­dia­te­ment consa­cré par Vogue États-Unis, mais

Mi­chelle porte ses créa­tions lors des deux cé­ré­mo­nies d’in­ves­ti­ture Oba­ma de son ma­ri. À la tête des col­lec­tions femme et ac­ces­soires BOSS de de­puis 2013, Jason Wu dé­livre pour le no 1

Hu­go Boss mon­dial du cos­tume d’homme un tra­vail ba­sé sur un tay­lo­ring im­pec­cable. Cô­té ac­ces­soires, même dis­cours : le Bes­poke Bag, ve­dette du dé­fi­lé au­tomne-hi­ver, est le néo- car­table par­fait pour ac­com­pa­gner un tailleur hau­te­ment fit­té. Une ri­gueur ins­pi­rante que le de­si­gner in­suffle à sa propre ligne. De­puis quelques sai­sons, la femme Wu ap­pa­raît da­van­tage bu­si­ness­wo­man que so­cia­lite. Et ça lui réus­sit. —

por­tant une de mes robes.

La Fo­rêt noire en Al­le­magne

Les ma­ca­rons

Ne ja­mais re­gar­der en ar­rière.

Re­pen­ser la ligne femme Boss.

ma marque il y a huit ans.

Le pro­chain.

Mon équipe.

Je mange

Chi- Kang.

Miss Wu.

Perdre

Avoir lan­cé

Merde

BOSS The Scent

Yves

Le sac BOSS Bes­poke

pour ma mère.

Le gris.

Mon iP­hone

.

Ca­viar Kas­pia

.

Un sweat bleu ma­rine

La pi­voine

To­kyo.

.

.

de mode que je li­sais en­fant.

Kru­ger

.

Les ma­ga­zines

Diane

La cui­sine de ma mère.

La fla­nelle grise.

Flo­rence

and the Ma­chine

.

À bout

de souffle de Jean- Luc Go­dard

Cra­zy

Rich Asians de Ke­vin Kwan.

Les an­nées 1950.

Une ca­bine de pre­mière classe

dé­serte.

L’es­thé­tique in­dus­trielle.

cham­pagne.

Le chaos.

Ou­vrir un bon

C’est mon iP­hone.

ja­po­nais.

.

Ha­ri­bo.

bu­reau avant de ren­trer chez moi.

Les sou­ve­nirs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.