Pho­to­call

Uriel Kar­sen­ti et Pas­cal Hum­bert, un tan­dem pas stan­dard dans le Pho­to­ma­ton de Karl La­ger­feld.

Vanity Fair (France) - - Vanity Case - Bé­né­dicte bur­guet

Après avoir été di­rec­teur gé­né­ral ad­joint de Bar­ba­ra Bui puis di­rec­teur gé­né­ral de Pierre Har­dy, Uriel fonde Mai­son S tan­dards en 2013. Son Kar­sen­ti concept : pro­po­ser « un ves­tiaire édi­té de pro­duits simples et beaux », à des prix abordables « grâce à des col­lec­tions plus courtes, ven­dues ex­clu­si­ve­ment on line, sans in­ter­mé­diaire ». De son cô­té, , sty­liste et co­fon

Pas­cal Hum­bert da­teur avec du la­bel Nou­velle Af­faire,

Ca­the­rine An­sel confec­tionne de fa­çon ar­ti­sa­nale, tou­jours à la main et en pe­tites sé­ries, des vê­te­ments dé­ca­lés et des uni­formes pour l’hô­tel­le­rie de luxe. En­semble, ces deux es­thètes ont ima­gi­né pour Mai­son Stan­dards une col­lec­tion cap­sule cen­trée sur un in­dé­mo­dable : le cos­tume. Des vestes et pan­ta­lons ca­li­brés, pour tous les âges et toutes les si­tua­tions, à por­ter en­semble ou dé­pa­reillés. « Pour éla­bo­rer ce clas­sique, j’avais be­soin d’un re­gard créa­tif afin d’évi­ter de tom­ber dans le ba­nal, ex­plique Uriel Kar­sen­ti. Pas­cal a une ap­proche ar­tis­tique, en plus d’un riche sa­voir- faire tech­nique. Il était l’homme de la si­tua­tion. » Dans la li­brai­rie qui jouxte le stu­dio, ils tiennent à choi­sir en­semble un ou­vrage et tombent sous le charme de Vi­sage. Mis à nu, d’ , une com­pi­la­tion

Oli­vier Rol­ler émou­vante de por­traits d’ar­tistes réa­li­sés par le pho­to­graphe pen­dant plus de vingt ans. « Ce livre est u n p eu c omme notre t ra­vail, ana­lyse Pas­cal Hum­bert en le feuille­tant, il se concentre sur l’in­di­vi­du. » —

et

Va­ni­ty Fair.

d’oli­vier Rol­ler, édi­tions chic Mé­dias.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.