17 BONNES RAI­SONS de s'éva­der aux BER­MUDES

Théâtre ma­rin de la Louis Vuit­ton Ame­ri­ca’s Cup, l’ar­chi­pel – at­mo­sphère vin­tage chic, sable rose et eaux tur­quoise – fait men­tir la lé­gende des tristes tro­piques.

Vanity Fair (France) - - La Une - PIERRE LÉONFORTE

SAINT GEORGE’S

1 TO­BAC­CO BAY

Pour la plage – po­pu­laire – et sa bu­vette ef­fer­ves­cente, très cou­rue pour ses St. Gor­geous Sundays.

to­bac­co­bay.bm

2 BEACH AT BLACK­BEARD’S

Près du fort-mu­sée St. Ca­the­rine, le bas­tion des ha­bi­tants de St. George. Sans chi­chis, juste la vue et le me­nu.

st­geor­ges­club.bm

3 WA­HOO’S

Le wa­hoo, un des pois­sons na­tio­naux, est mis à toutes les sauces par Al­fred Kon­rad, pro­prié­taire et cuis­tot du Wa­hoo’s, un bis­trot ul­tra­fré­quen­té par les lo­caux. Ter­rasse avec vue sur St. George’s Har­bour.

www.wa­hoos.bm

4 OCEAN SAILS

Dans cet ate­lier de voiles, Steve Hol­lis taille des sacs de plage dans des chutes de spi, gan­sés aux cou­leurs ber­mu­diennes. Pra­tiques et for­te­ment iden­ti­taires.

ocean­sails.com

5 GRE­GO­RY NELMES HOME

Ga­le­rie de dé­co­ra­tion te­nue par un Ber­mu­dien grand teint qui s’amuse à tout mixer, ta­bleaux, ob­jets et ces hi­la­rantes housses de cous­sins frap­pées de for­mules bien sen­ties, si­gnées Kriss Le­cocq.

gre­go­ry­nelmes.com

TUCKERS TOWN

6 ROSEWOOD TU­CKER’S POINT

Le seul re­sort 5 étoiles de l’île, avec golf 18 trous, cot­tages, bou­tiques de luxe, pis­cines ex­té­rieures, ter­rain de cro­quet, port pri­vé, spa Sense, res­tau­rants (dont l’ex­cellent Sul Verde : pâtes à la lan­gouste di­vines).

ro­se­wood­ho­tels.com

SMITHS

7 ARIEL SANDS

Dia­na Dill, ex-M me Kirk Dou­glas, est née et morte aux Ber­mudes. De son do­maine hô­te­lier inau­gu­ré en 1954, ne sub­sistent au­jourd’hui que les im­menses pis­cines d’eau de mer. Son fils Mi­chael Dou­glas compte par­mi les cé­lé­bri­tés lo­cales. Avec Ca­the­rine Ze­ta-Jones, il fait re­cons­truire l’hô­tel. Ou­ver­ture pro­mise en 2017, au mo­ment de la Louis Vuit­ton Ame­ri­cas’s Cup.

so­mers­real­tyb­da.com

HA­MIL­TON

8 HA­MIL­TON PRIN­CESS HO­TEL

Inau­gu­ré en 1885, fré­quen­té par Mark Twain, an­cien nid d’es­pions dé­crit par Ian Fle­ming dans Dr. No, le plus vieil hô­tel de l’île a été agran­di, ré­no­vé, agré­men­té d’une aile nou­velle, d’une ma­ri­na et d’un beach club par Alexan­der et Ika Green. Hô­tel of­fi­ciel de la Louis Vuit­ton Ame­ri­ca’s Cup, il abrite une col­lec­tion d’art contem­po­rain unique, le res­tau­rant Mar­cus du chef star Mar­cus Sa­muels­son, le ca­fé-bis­trot 1609 (pour les ta­cos au ho­mard). Un spa Ex­hale est an­non­cé pour mai 2016.

fair­mont.com/ha­mil­ton/ber­mu­da

9 HÔ­TEL ROSEDON

Avec le QG ja­mes­bon­dien du rhum Ba­car­di pour voi­sin, cet hô­tel his­to­rique amé­na­gé dans l’ex-de­meure d’une famille an­glaise a conser­vé son charme.

Cette ré­si­dence idéa­le­ment si­tuée et cer­née d’un parc est un havre que la famille Kit­son co­coone. Af­ter­noon tea, pis­cine et amé­ni­tés mi­la­naises Culti au bain.

rosedon.com

10 UR­BAN COT­TAGE

Ou­vert voi­là peu par Ni­cole Gol­den, ce concept store est l’adresse la plus poin­tue de l’île. Bi­joux Re­bec­ca Lit­tel, sa­vons Duke Can­non, thés Am­bes­sa grif­fés Mar­cus Sa­muels­son, mo­bi­lier vin­tage, cous­sins et cartes pos­tales Net­tleink... des sou­ve­nirs à em­por­ter.

ur­ban­cot­ta­ge­ber­mu­da.com

11 HAR­RY’S

Bras­se­rie néo­post­mo­derne où gar­der un oeil sur la high so­cie­ty du cru en mode ca­sual.

har­rys.bm

12 DE­VIL’S ISLE

Tor­ré­fac­tion lo­cale et une bu­vette à smoo­thies, ce dé­li-trai­teur-res­to s’ac­croche à une rue en mon­tées et des­centes gen­ti­ment san-fran­cis­caine.

Ul­tra­mode.de­vil­sis­le­cof­fee.bm

13 NA­TIO­NAL GAL­LE­RY AT CI­TY HALL

Le bâ­ti­ment abrite plu­sieurs en­ti­tés dont la Na­tio­nal Gal­le­ry où dé­cou­vrir les ta­bleaux de l’ar­tiste contem­po­rain Jo­nah Jones et le tra­vail gra­phique de Jac­que­line Al­ma.

na­tio­nal­gal­le­ry­ber­mu­da.com

14 MAS­TER­WORKS MU­SEUM OF BER­MU­DA ARTS

Cette ga­le­rie d’art contem­po­rain lo­cal mul­ti­plie les col­la­bo­ra­tions, comme celle nouée avec le col­lec­tion­neur Alexan­der Green, pro­prié­taire de l’hô­tel Ha­mil­ton Prin­cess. En pro­fi­ter pour ex­plo­rer le jar­din bo­ta­nique et ses in­croyables fi­cus.

ber­mu­da­mas­ter­works.org

15 SWIZZLE INN BAI­LEY’S BAY

Ou­vert de­puis 1932, ce qui en fait le plus vieux pub en­core en ac­ti­vi­té, en­tiè­re­ment ta­pis­sé des cartes de vi­site des mil­liers de clients pas­sés par là, l’adresse est in­con­tour­nable.En écou­tant un concert, on y glou­gloute du Rum Swizzle, le cock­tail na­tio­nal, ac­com­pa­gné d’un des meilleurs sand­wichs au pois­son de l’île.

swizz­leinn.com

LES PLAGES

Sur les rives sud de l’île, les plages al­ternent âme sau­vage et beach clubs. Les plus belles ? El­bow Beach avec ses res­tos Li­do et Mi­ckey’s Bis­tro, Co­ral Beach et, bien plus loin, la très chic Sin­ky Bay, ou­verte par le Ha­mil­ton Prin­cess Ho­tel. Entre les deux, fi­ler de Job­son’s Cove jus­qu’à la po­pu­laire Hor­se­shoe Bay par le spec­ta­cu­laire che­min cô­tier.

16 THE REEFS

Un brin désuet, ché­ri des Ber­mu­diens bien nés, cet hô­tel his­to­rique sur­plombe une plage de sable rose doux comme du ve­lours. La ter­rasse du res­tau­rant pa­no­ra­mique Ocean Echo est par­fai­te­ment ro­man­tique.

the­reefs.com

IRE­LAND IS­LAND

17 ROYAL NA­VAL DO­CKYARD

Cette zone por­tuaire re­pré­sente un bout d’his­toire des Ber­mudes. Son pé­ni­ten­cier et les en­tre­pôts ont été ré­ha­bi­li­tés par les équipes de la Louis Vuit­ton Ame­ri­ca’s Cup – Oracle, Ar­te­mis, Land Ro­ver Bar, Emi­rates Team New Zea­land, Grou­pa­ma et SoftBank Team Ja­pan – pour y éta­blir leurs bases of­fi­cielles. Mar­ché ar­ti­sa­nal, centre com­mer­cial et ca­fés-res­tos et bien­tôt mu­sée de la Coupe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.