Pa­trick Dra­hi

PDG D’al­tice 52 ans

Vanity Fair (France) - - Vanity Fair | À La Une -

Le vrai ma­gnat des té­lé­coms, c’est lui. Contrai­re­ment à Xa­vier Niel qui peine à dé­ve­lop­per Free au- de­là de nos fron­tières, le pro­prié­taire de Nu­me­ri­cable-SFR a bâ­ti un em­pire in­ter­na­tio­nal en moins de trois ans. Après avoir ra­che­té des opé­ra­teurs au Por­tu­gal et en Bel­gique, ce po­ly­tech­ni­cien qui ré­side en Suisse a dé­pen­sé 24,2 mil­liards d’eu­ros pour ava­ler deux ré­seaux câ­blés d’ou­treAt­lan­tique : Sud­den­link Com­mu­ni­ca­tions et Ca­ble­vi­sion. Le tout grâce à de fa­ra­mi­neux em­prunts contrac­tés au­près des banques. Jus­qu’à pré­sent, les mar­chés lui font confiance : mal­gré un en­det­te­ment de 45 mil­liards d’eu­ros, son groupe pèse près de 30 mil­liards en Bourse. Pa­trick Dra­hi en a même pro­fi­té pour conti­nuer ses em­plettes dans les mé­dias : après Libération en 2014, le fon­da­teur de la chaîne d’in­for­ma­tion is­raé­lienne i24 News a ra­che­té L’Express en fé­vrier 2015 avant de prendre 49 % de NextRa­dioTV (RMC, BFM TV) dans la pers­pec­tive de consti­tuer un groupe au­dio­vi­suel in­ter­na­tio­nal. C’est ce qu’on ap­pelle soi­gner son cré­dit.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.