Mar­tine de richeville

mas­seuse 60 ans

Vanity Fair (France) - - Vanity Fair | À La Une -

Elle part conqué­rir l’Amé­rique avec une ré­pu­ta­tion de bri­seuse de graisses. La mas­seuse du Tout- Pa­ris des af­faires, de la mode et de la po­li­tique a ou­vert un sa­lon de New York après s’être im­plan­tée à Bruxelles, Ge­nève et Londres. Belle épo­pée pour cette an­cienne cadre de l’im­pri­me­rie qui, à la qua­ran­taine, après un di­vorce dou­lou­reux et une en­vie sou­daine de chan­ger de vie, s’est pen­chée sur le corps des femmes. Pour elle, « la lo­ca­li­sa­tion des masses grais­seuses ne doit rien au ha­sard » . Avec ses connais­sances en psy­cho­lo­gie et en mé­de­cine chi­noise, elle sculpte la peau « comme de la pâte à mo­de­ler » et s’amuse à vaincre toutes les cel­lu­lites avec quelques gouttes d’huile d’amande douce. Dans ses sa­lons dis­crets, rien de clin­quant, peu de mots, la séance est oné­reuse (150 eu­ros de l’heure) et par­fois dou­lou­reuse, mais les clientes en re­de­mandent. Les hommes aus­si, à pré­sent, sé­duits par ses pal­pa­tions ex­pertes contre le stress et la be­daine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.