Gé­nie

La tête pen­sante d’A.P.C. vit le son en mode au­to­pro­duc­tif et mul­ti­di­men­sion­nel.

Vanity Fair (France) - - Vanity Case Art De Vivre - Pierre GroP­Po

Dans son bu­reau-salle à man­ger de la rue Ma­dame, une pla­tine Wel­tron 2007 en forme de sou­coupe vo­lante donne le ton. Un re­mix d’Aux armes et cæte­ra de Serge Gains­bourg flotte dans les lo­caux d’A.P.C. tan­dis que le groupe Housse de Ra­cket oeuvre au sous-sol dans le stu­dio in­so­no­ri­sé (JoeyS­tarr et Jar­vis Co­cker en sont des ha­bi­tués). La mu­sique pour

Jean n’a ja­mais été une vo­ca­tion, mais Toui­tou un mo­dus ope­ran­di in­in­ter­rom­pu de­puis la dé­cou­verte, en­fant, des chants de la Lé­gion étran­gère et des mu­si­ciens am­bu­lants des rues de Tu­nis. « Mais la ré­vé­la­tion qua­si mys­tique a eu lieu en Bel­gique en 1969, lorsque j’ai dé­cou­vert Pink Floyd, Soft Ma­chine et The Art En­semble of Chi­ca­go. C’était comme voir le Mes­sie », s’amuse ce­lui qui, un temps ob­sé­dé par , s’est rê­vé

Phil Spec­tor pro­duc­teur. « , un type qui

Pa­trick Eu­de­line n’a ja­mais ven­du de disques, m’avait dit que je ne pour­rais ja­mais faire de mu­sique car je n’étais pas as­sez au­to­des­truc­teur et parce que j’avais les che­veux fri­sés. » Ça ne l’a pas em­pê­ché de col­lec­tion­ner les gui­tares amé­ri­caines, d’en­re­gis­trer ses propres mor­ceaux – une sam­ba en por­tu­gais, une va­ria­tion au­tour de Sva­lu­ta­tion d’Adria­no Ce­len­ta­no – et de tra­vailler à une bande-son de soixan­te­trois heures avec le bas­siste

Bill Las­well pour ses bou­tiques, Ra­vel et De­bus­sy com­pris. Il aime le son du vi­nyle et le jingle de Hors-champs, l’émis­sion de Laure Ad­ler sur France Culture, pour ses « ac­cords qu’on dit “tché­co­slo­vaques”, c’est-à- dire un peu boi­teux : cette al­ter­nance de mi­neur/ma­jeur a quelque chose d’une mé­ta­phore de l’hu­main ». Proche de , c’est aus­si

Kanye West un ami de trente ans de ,

Jo­na­than Rich­man le fon­da­teur des , « un type

Mo­dern Lo­vers qui avait le po­ten­tiel de faire tube sur tube mais s’est payé le luxe de choi­sir un autre che­min ». Quand on le ques­tionne sur sa ma­nière de consom­mer la mu­sique, cet ama­teur des longues ouvertures wag­né­riennes sou­rit : « La meilleure fa­çon de vivre la mu­sique ? Il suf­fit de la pra­ti­quer. » —

Quelques ja­lons dans le bac à disques.

Bill Las­well

et Jean Toui­tou

dans les an­nées

1990.

Le stu­dio

de la rue ma­dame

(Pa­ris VI

).

La pla­tine

Wel­tron 2007.

No Way Out

Ou­tra­geous

Jean Toui­tou,

le fon­da­teur

de l’Ate­lier

de pro­duc­tion

et de créa­tion,

dit A. P.C.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.